Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Maroc Politique, enseignement et sport au menu des quotidiens marocains


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens marocains parus ce jeudi se focalisent sur nombre de sujets dont la question du Sahara, la réforme de l’enseignement, la persécution des Rohingyas de Birmanie et le Mondial Russie-2018.

+Al Ahdath Al Maghribia+ rapporte que le nouveau secrétaire général, Antonio Guterres, a souligné la nécessité de mettre fin au conflit du Sahara au plus vite.

Ainsi, dans son premier rapport sur la question du Sahara, présenté lors de la 72ème session de l'Assemblée générale de l'ONU, le nouveau secrétaire général de l’ONU souligne « la nécessité de mettre fin au conflit au Sahara dans les plus brefs délais afin de permettre à la région de faire face aux menaces sécuritaires, aux défis économiques et aux souffrances humaines de façon coordonnée et humaine », souligne la publication.

Antonio Guterres affirme encore, ajoute le journal, s'engager « à relancer le processus des négociations selon une nouvelle dynamique et un nouvel esprit, afin de parvenir à une solution politique acceptable pour les deux parties, soit le Maroc et le Polisario, dans le respect des principes de la Charte de l'ONU et ses objectifs ».

+L’Economiste+ aborde la réforme de l’enseignement. Pour Le quotidien, Mohamed Hassad, le ministre de l’Education nationale, « reste l’un des derniers espoirs des ambitions réformatrices de l’enseignement ».

Il critique toutefois certaines mesures prises par le ministère. Certes, le ministère s’attaque à « inculquer les bases du civisme, une réelle préoccupation dans une société en plein tiraillement », cependant, « il faut savoir raison garder et ne pas prendre le risque de rabougrir le débat autour de la bataille des valeurs à dimension symbolique", relève-t-il.

Il fustige le fait d’imposer l’hymne national aux élèves, ou encore le port du tablier, plaidant pour des réformes plus profondes telles que les contrats d’objectifs, la décentralisation, la réforme des contenus pédagogiques, la formation des professeurs et le décrochage scolaire, entre autres.

+Assabah+ revient sur les violences que subissent les Rohingyas en Birmanie. « Extermination », c’est ainsi que le journal a résumé la tragédie des musulmans Rohingyas, qui sont chaque jour plus nombreux à fuir les violences vers le Bangladesh.

L’éditorialiste déplore l’inaction des pays arabes et musulmans et le peu d’interventions des gouvernements occidentaux qui, note-t-il, se targuent de défendre les valeurs humaines, dénonçant une « collusion de tous », à l’exception de quelques réactions « un peu tièdes ».

La crise des Rohingyas dénote « une lacune qui règne dans un monde chaotique dont les dirigeants s’occupent d’embraser des régions stables pour défendre leurs intérêts, mais se calfeutrent dans le silence quand des peuples opprimés sont exterminés », juge-t-il.

Au registre sportif, +Al Massae+ fait preuve d’un optimisme mesuré, mais démontre que la qualification est encore à la portée des Lions de l’Atlas pour le Mondial de Russie-2018.

Selon la publication, le Maroc est acculé et se trouve dans l’obligation de battre le Gabon, le 7 octobre à Casablanca, et ramener une autre victoire à l’extérieur contre la Côte d’Ivoire le 6 novembre prochain.

Or, à y regarder de plus près, le Maroc n’a pas encaissé de but sur les quatre matchs disputés contre le Mali, la Côte d’Ivoire et le Gabon. Ce qui en fait la meilleure défense du groupe C.

D’autre part, la Côte d’Ivoire en déplacement au Mali, le 6 octobre, n’est pas à l’abri d’une surprise. Et pour cause, les rencontres entre les deux sélections sont très disputées puisqu’il s’agit d’un derby régional, et un résultat en défaveur des Éléphants peut être très bénéfique pour les lions de l’Atlas.

En revanche, la stérilité de l’attaque marocaine quand il s’agit de se déplacer à l’étranger est criante, alors que les Ivoiriens et les Gabonais ont engrangé plusieurs points en déplacement.

D’après le quotidien, les attaquants marocains gagneraient à faire preuve d’efficacité et de réalisme dans la surface de réparation, car le Maroc est passé à côté du match de Bamako en raison des ratés de M’barek Boussoufa, Oussama Tannane, et surtout de Hakim Ziyech sur penalty.



Autres titres
Afrique Des demandeurs d’asile subsahariens proches d’une réinsertion en France 
Burkina-Faso Visite de Macron, partis politiques et culture au menu des quotidiens burkinabè 
Guinée Politique, grève et faits divers au menu de la presse électronique guinéenne 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Maroc Religion: Invocation de Allah ce vendredi en vue de la tombée de pluies 
Maroc Politique et santé au menu des quotidiens marocains 
Maroc Social, économie et sport meublent la Une des quotidiens marocains 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires