Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Maroc Menu diversifié à la Une des quotidiens marocains


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens marocains parus ce jeudi consacrent de larges commentaires au recrutement par contrat dans les administrations publiques, la rentrée sociale, l’atelier de formation sur les bilans alimentaires pour les statistiques agricoles et le sit-in organisé en solidarité avec la victime de l'agression sexuelle à Casablanca.

+Aujourd’hui le Maroc+ indique que pour améliorer le rendement de ses services, l'administration publique renforcera bientôt ses rangs en recrutant experts et agents. Revenant sur les détails de ce dossier, le quotidien indique que deux arrêtés nécessaires à l’entrée en vigueur de la contractualisation dans la fonction publique ont été dévoilés, à la veille du premier Conseil de gouvernement de la rentrée. Notons que ces arrêtés détaillent les droits et obligations des experts et agents qui seront recrutés.


Selon la publication, ces textes déterminent l’expérience professionnelle d'un expert (Bac+5), le salaire brut des bénéficiaires de ces contrats et les indemnités de transport. Ainsi, on apprend que la fourchette des salaires mensuels bruts oscille entre 30.000 DH et 50.000 DH, en fonction des années d’expérience cumulées.

Pour ce qui est des agents, il s'agit de titulaires d’un baccalauréat, d’un Bac+2, d’une licence ou d’un master. A ce niveau, le salaire varie entre 3.350 DH et 11.117 DH, en fonction des diplômes et de l'expérience professionnelle.

+Assabah+ souligne que les centrales syndicales menacent le gouvernement d’une rentrée sociale très mouvementée. Des grèves sectorielles, des sit-in et une marche nationale sont déjà envisagés, affirme le journal, pour protester contre le refus du gouvernement, accusé de mener une politique « néolibérale », de relancer le dialogue social.

Les syndicats, ajoute le quotidien, ne vont donc pas rester les bras croisés face à la pression sociale de cette rentrée, aux contestations populaires qui ont éclaté un peu partout et aux tensions que connaissent plusieurs secteurs. L’atteinte aux libertés syndicales est également évoquée comme un motif classique de la grogne des centrales les plus représentatives.

Entre autres motifs qui justifient la posture menaçante des syndicats, les désaccords qui les opposent au gouvernement quant à l’approche à adopter pour relancer le dialogue social.

+Libération+ rapporte que la Commission économique pour l’Afrique (CEA) organise jusqu’au 25 août, à Rabat, un atelier de formation sur les bilans alimentaires pour les statistiques agricoles.
Ce programme, initié en partenariat avec l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), la Banque africaine de développement (BAD) et le Haut-commissariat au plan (HCP, Maroc), est piloté par le Centre africain pour les statistiques de la CEA.
Cet atelier bénéficie à des experts et des formateurs de dix pays d’Afrique francophone (Cameroun, Côte d'Ivoire, Djibouti, Mali, Maroc, Mauritanie, Niger, Sénégal, Tchad et Togo), fait savoir le journal.


A noter que cette formation entre dans le cadre de la Stratégie mondiale pour l’amélioration des statistiques agricoles et rurales ainsi que du Plan d’action pour l’Afrique mis en place par la CEA, la BAD et la FAO. Elle a pour but d’améliorer la disponibilité et la qualité des statistiques nationales et internationales dans les domaines de l’alimentation et de l’agriculture en vue de faciliter la prise de décision dans ces domaines.

+Le Matin+ fait savoir que des centaines de jeunes et de moins jeunes se sont mobilisés à la place Maréchal de Casablanca en solidarité avec la victime de l'agression survenue dans un bus de transport public. Ils sont venus en réponse à un appel lancé sur les réseaux sociaux pour dire non à la violence contre les femmes et au harcèlement sexuel.

Le sit-in a été marqué par la participation de plusieurs artistes, intellectuels et représentants de la société civile. A noter également une forte présence de jeunes filles venues exprimer leur solidarité avec la victime et leur indignation scandant des slogans qui appellent au respect des droits de la femme et de leurs libertés, rapporte la publication.



Autres titres
Maroc Divers sujets au menu des quotidiens et hebdomadaires marocains 
Sénégal Les quotidiens endeuillés par le décès d’Al Amine, khalife général des Tidianes 
Inter Seuls 15 pays dans le monde disposent des politiques essentielles pour soutenir les familles et les jeunes enfants, selon l'UNICEF 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Maroc Divers sujets au menu des quotidiens et hebdomadaires marocains 
Maroc Politique, terrorisme et enseignement 
Maroc Menu diversifié à la Une des quotidiens marocains 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires