Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso Enquête sur le compte de la police nationale et faits divers, commentés par la presse burkinabè


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens burkinabè ont traité, ce mercredi, de faits divers et largement commenté les résultats de l’enquête sur le compte de la police nationale, présentés au ministre en charge de la sécurité, la veille, à Ouagadougou.

Aujourd’hui au Faso rappelle que c’est le ministre de la Sécurité, Simon Compaoré, qui avait instruit l’inspection générale des services d’investiguer sur le compte 49 de la police nationale, avant d’ajouter les résultats lui ont été présentés, ainsi qu’aux agents de la police, hier mardi à Ouagadougou.

«De cette investigation, l’inspecteur général des services, Saydou Zitienga, a fait ressortir un manque de communication, un déséquilibre dans la répartition et une faiblesse dans l’application des procédures», relate le journal, précisant qu’aucune trace de malversation ni de dissipation de fonds n’a été observée.

C’est pourquoi le quotidien national Sidwaya titre: «Enquête sur la gestion du compte 49: Pas de malversations constatées».

A ce sujet, Le Quotidien reprend les propos le ministre Simon Compaoré qui déclare qu’«au stade où nous sommes, on ne peut pas dire qu’il y a eu malversation», là où Le Pays fait remarquer que selon Simon Compaoré, «il y a un problème de gestion (de ce fonds) à revoir».

L’Observateur Paalga, le doyen de quotidiens privés du Burkina Faso, est également formel quand il arbore : «Compte 49 de la Police : Soupçons de malversations non confirmés».

Selon Sidwaya, l’enquête effectuée par l’inspection générale des services à la demande du ministre d’Etat Simon Compaoré, a concerné la gestion de ce fonds (49) géré par la Direction générale de la police nationale (DGPN) sur la période de 2014 à 2016.

Les journaux ont également évoqué des faits divers. Ainsi, Le Quotidien affiche : «Bobo-Dioulasso: 1 agent de santé détourne du matériel médical de plus de 13 millions F CFA».

La nouvelle est abordée dans ‘’Les News du jour’’ de Aujourd’hui au Faso qui parle de «deux agents de santé arrêtés à Bobo-Dioulasso»

Quant à Sidwaya il renseigne qu’une fille de 14 ans a été violée à Bittou (Centre-Est), tandis qu’à Fada N’Gourma (Est) un corps sans vie a été retrouvé dans un barrage.



Autres titres
Maroc Divers sujets au menu des quotidiens et hebdomadaires marocains 
Sénégal Les quotidiens endeuillés par le décès d’Al Amine, khalife général des Tidianes 
Inter Seuls 15 pays dans le monde disposent des politiques essentielles pour soutenir les familles et les jeunes enfants, selon l'UNICEF 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burkina-Faso Hadj 2017: des décès enregistré au sein des pèlerins 
Burkina-Faso Justice et politique meublent la Une des quotidiens burkinabè 
Burkina-Faso Le Directeur général de l’OMS félicite le Burkina Faso pour les mesures fortes prises dans le domaine de la santé 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires