Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso Académie militaire Georges Namoano du Burkina Faso: le Président du Faso baptise la 16e promotion « Persévérance»


Sécurité

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Academie-militaire-Georges-Namoano-du-Burkina-Faso:-le-President-du-Faso-baptise-la-16e-promotion--Perseverance

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, chef suprême des Armées, a présidé la cérémonie de port des galons des élèves-officiers de l’Académie militaire Georges NAMOAO de Pô (Province du Nahouri), le samedi 22 juillet 2017 au sein de ladite institution.

Baptisée «Persévérance », la 16e promotion des 42 élèves-officiers, de l’Académie militaire Georges NAMOANO, sont désormais sous-lieutenants, selon le lieutenant-colonel Adam NERE, Commandant de l’académie.
Pour le porte-parole de la promotion, Papa Hervé KAMBOU, cette formation de deux ans les rend aptes à assumer les différentes missions que voudrait bien leur confier la haute hiérarchie militaire.

Expliquant la philosophie de la cérémonie du port des galons, le chef d’état-major général des Armées, le Général de Brigade Oumarou SADOU a affirmé qu’elle est « l’expression forte et authentique du lien Armée-Nation».
« L’officier, c’est ce citoyen en uniforme à qui la Nation a convenu de confier une lourde responsabilité : celle de mener des hommes au combat pour assurer sa défense et qui porte en lui le sublime sacrifice du soldat pour sa patrie», a-t-il ajouté.

Il a, pour ce faire, invité les nouveaux officiers à s’inspirer de l’exemple de leur parrain, le Général de Division Dominique DIENDERE, actuel Ambassadeur du Burkina Faso en Algérie.
Le Général SADOU, a traduit sa gratitude et celle de l’ensemble de l’Armée burkinabè au chef de l’État, Monsieur Roch Marc Christian KABORE pour sa fidélité à honorer les grands rendez-vous de la vie des Armées. « La très haute attention que vous portez aux forces armées nationales en cette période marquée par le terrorisme et la criminalité transfrontalière, ainsi que votre engagement sans cesse réaffirmé à leur conférer les capacités et les aptitudes opérationnelles nécessaires à l’accomplissement de leurs missions républicaines s’exprime encore aujourd’hui par votre présence à cette cérémonie », a fait remarquer le Général Oumarou SADOU.

« Nous vivons une époque fortement marquée par des questions sécuritaires. Les nouvelles menaces et leurs natures asymétriques et complexes nous ont amenés à comprendre que les logiques et les certitudes les plus fortement établies jusque-là sont quotidiennement remises en cause », a précisé le chef d’état-major général des Armées.
C’est pourquoi, dira-t-il, il n’est à ce jour une seule opération avec son retour d’expériences qui nous rappelle l’importance de la formation, car investir dans la formation des personnels est plus qu’une exigence et un impératif existentiel.

Il a révélé que fort de cette nouvelle donne sécuritaire, l’état-major général des Armées a mis en place un ambitieux programme visant à conférer à l’Académie militaire Georges NAMOANO, de nouvelles capacités afin qu’elle puisse mettre à disposition des différentes armées, des compétences allant jusqu’au niveau du diplôme d’état-major. L’objectif étant, a-t-il souligné, d’accroître les capacités de l’Armée burkinabè tout en la rendant moins dépendante des offres de place dans les académies militaires des pays amis.

A l’issue de la cérémonie, le Président du Faso, chef suprême des Armées, a souligné à la presse, que l’Académie militaire Georges NAMOANO est « un temple du savoir militaire ; ce qui signifie renforcement des compétences des hommes, ce qui signifie également renforcement de leurs capacités à jouer pleinement leur rôle une fois qu’ils seront mis dans les différents services où on les affectera ».
Il a insisté sur les qualités dont ces officiers doivent faire montre : « la détermination, la loyauté, le courage, la défense de la patrie et comme ils l’ont dit eux même, c’est vivre pour la patrie, vaincre pour la patrie ».

Le Président du Faso a rappelé le rôle que ces militaires doivent jouer dans la lutte contre le terrorisme et les trafics en tous genres. Pour conclure, il a apprécié positivement, la présence de femmes à ce niveau de formation : « je note également qu’il y a des femmes qui participent à cette formation, dont deux dans la promotion actuelle. C’est pour dire que de plus en plus, le travail sera fait pour que les femmes qui ont les compétences puissent participer à cette formation et apporter leur contribution au sein de notre armée ».

La 16e promotion de l’Académie militaire Georges NAMOANO, est forte de 42 officiers venant de neuf pays à savoir, 30 du Burkina Faso dont 2 officiers féminins, 1 de la Centrafrique, 2 de la Côte d’Ivoire, 1 de Djibouti, 1 du Gabon, 2 de la Guinée Conakry, 1 du Mali, 2 du Niger et 2 du Togo.

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso



Autres titres
Afrique de l'Ouest La force conjointe des cinq pays du Sahel peut contribuer à la stabilisation de la région, selon l'ONU 
Mali Un Casque bleu et un soldat malien tués lors d'une attaque dans la région de Mopti 
Burkina-Faso 17 morts et 8 blessés, Ouagadougou à nouveau cible d’une attaque terroriste 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle
RECHERCHE
Burkina-Faso Terrorisme, politique et économie dominent la Une des journaux burkinabè 
Burkina-Faso Attaque du café d’Istanbul: l’inhumation des victimes autoritée 
Burkina-Faso L’attaque terroriste de Ouagadougou monopolise la une des quotidiens burkinabè 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires