Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Maroc Finance et sport s’imposent à la Une des quotidiens marocains


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens marocains parus ce vendredi se focalisent sur divers sujets notamment le secteur bancaire et le Symposium international sur le football africain.

+L'Economiste+, qui aborde le secteur bancaire, affirme que ce secteur « est à l’aise, très à l’aise sur l’exercice de 2016. Mais il n’empêche que les bénéfices sont en baisse par rapport à 2015. Pas de quoi s’inquiéter, mais au moins de quoi se poser quelques questions".

« On aura raison de faire remarquer que les banques suivent la conjoncture. Les entreprises ne vont pas bien depuis déjà longtemps. Les ménages qui l’ont pu se sont endettés dans des proportions un peu trop fortes. D’autres particuliers sont en difficulté dans leur emploi ou l’ont perdu. Alors que le nombre de jeunes adultes augmente, la population active, qui a ou espère un travail, diminue. C’est malheureusement un signe absolu de démoralisation économique », constate-t-il.

+Bayane Al Yaoum+ revient sur le Symposium international sur le football africain, qui a été tenu à Skhirat à l'initiative de la Confédération africaine de football (CAF) en collaboration avec la fédération royale marocaine de football (FRMF).

La publication souligne que cette rencontre fait foi que la FRMF est dynamique sur les plans continental et international.

Ce que réalise actuellement le Maroc au niveau africain, à travers la FRMF, n’est pas chose facile, puisque il y a quelques années la moindre de ces réalisations n’était pas possible ni même imaginable, estime-t-il, appelant à faire preuve de crédibilité dans toutes les démarches, de privilégier le sérieux et le professionnalisme et de s’orienter clairement vers l’avenir.


+L’Opinion+ relève que fonctionnaires et salariés sont les plus endettés. En 2016, les individus dont le revenu ne dépasse pas 4000 DH ont bénéficié de 23,2% du total du montant des crédits à la consommation.

Les individus dont la tranche de revenus est située entre 4000 et 10.000 DH et ceux ayant un revenu supérieur à 10.000 DH ont bénéficié respectivement de 35,4% et 41,3% de ce montant, selon la Banque Centrale, citée par le journal, ajoutant que les individus les plus endettés appartiennent à la tranche d’âge comprise entre 41 et 60 ans.



Autres titres
Inter Seuls 15 pays dans le monde disposent des politiques essentielles pour soutenir les familles et les jeunes enfants, selon l'UNICEF 
Sénégal Les émoluments du député Moustapha Guirassy sont pour Kédougou 
Burkina-Faso Hadj 2017: des décès enregistré au sein des pèlerins 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Maroc Politique, terrorisme et enseignement 
Maroc Menu diversifié à la Une des quotidiens marocains 
Maroc Administration, enseignement et santé meublent la Une des quotidiens marocains 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires