Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso Licenciements à l’hôtel SOPATEL SILMANDE: le SYNACIT dénonce l'"ingérence » du politique


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Licenciements-a-l-hotel-SOPATEL-SILMANDE:-le-SYNACIT-denonce-l-

Le vendredi 30 juin 2017, le Syndicat Autonome des Contrôleurs et Inspecteurs du Travail (SYNACIT) a organisé une conférence de presse pour attirer l’attention de l’opinion publique sur les difficultés qu’il rencontre pour la satisfaction de sa plate-forme revendicative. Profitant de la présente occasion, il remercie l’ensemble de la presse pour son soutien.

Ladite conférence a porté sur quatre points à savoir :
1. La dotation de l’inspection du travail de locaux propres, de matériels roulants suffisants ainsi que la création des inspections de zone ;
2. L’exécution intégrale et régulière de l’arrêté conjoint portant prestations en nature des inspecteurs et contrôleurs du travail ;
3. L’octroi d’une indemnité de conciliation aux inspecteurs et contrôleurs du travail ;
4. L’adoption du statut autonome des inspecteurs et contrôleurs du travail.

Le SYNACIT s’est, par ailleurs, prononcé sur un sujet saillant de l’actualité du monde du travail à savoir la situation qui prévaut à l’hôtel SOPATEL SILMANDE. A ce sujet, il a dénoncé ce qu’il a appelé « ingérence » ou encore « intervention inappropriée » du politique dans la gestion des conflits de travail.
Il a fait remarquer que la recrudescence des conflits de travail ainsi que leur envergure (le cas de SILMANDE) sont des symptômes de la défaillance de l’inspection du travail dans la prévention des conflits de travail. Cet état de fait est provoqué par le manque de moyens matériels et le mépris des autorités vis-à-vis de cette institution.

Cette dénonciation visait à interpeller le gouvernement sur la nécessité de redynamiser l’inspection du travail pour lui permettre de prévenir les conflits de travail et à minimiser leurs effets.
Suite aux échanges avec certains partenaires, le SYNACIT prend acte de la démarche déjà entreprise par l’Unité d’Action Syndicale (UAS) et des initiatives prises par le ministère en charge du tourisme en vue d’une sortie de crise à l’hôtel SOPATEL SILMANDE. Il tient à rassurer les organisations partenaires et l’opinion publique de sa disponibilité à accompagner toute initiative pouvant aboutir à une sortie de crise.

Le SYNACIT souligne que la prévention et le traitement corrects des conflits de travail passent par le renforcement de l’inspection du travail au triple plan des moyens de travail, de la motivation des agents et de l’autorité de l’institution. Il réaffirme son attachement au respect de la législation du travail, condition indispensable à l’instauration d’une justice et d’une paix sociale durables.

Vive le SYNACIT !
Vive l’UAS !

Le secrétaire général

Fatogoma SANON



Autres titres
Maroc Religion: Invocation de Allah ce vendredi en vue de la tombée de pluies 
Sénégal L’engagement de Tivaouane pour la réélection de Macky Sall en exergue 
Burkina-Faso Grève, société et campagne agricole au menu des journaux burkinabè 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burkina-Faso Fichier des formations et partis: en somme, tous ne sont pas en règle 
Burkina-Faso Grève, société et campagne agricole au menu des journaux burkinabè 
Burkina-Faso Mouvement d’humeur et Robert Mugabe à la Une des quotidiens burkinabè 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires