Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Libye La détérioration sécuritaire et économique en Libye pousse les réfugiés et les migrants à fuir vers l'Europe (HCR)


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
La-deterioration-securitaire-et-economique-en-Libye-pousse-les-refugies-et-les-migrants-a-fuir-vers-l-Europe-(HCR)

La moitié environ des personnes qui se rendent en Libye pensent y trouver un emploi, mais finissent par fuir vers l'Europe pour échapper à une insécurité potentiellement mortelle, à l'instabilité, aux difficultés économiques ainsi qu'à l'exploitation et aux abus généralisés. Telle est la conclusion d'un nouveau rapport du Haut-Commissariat des Nations Unies sur les réfugiés (HCR) publié lundi.

L'étude qui porte sur une période allant d'août 2016 à mars 2017, montre que les ressortissants étrangers rejoignent la Libye dans le contexte de flux migratoires mixtes où des personnes d'origines et de motivations différentes empruntent les mêmes itinéraires, souvent avec l'aide de passeurs et de gangs criminels sans scrupules.

« Ce sont à la fois des réfugiés, des demandeurs d'asile, des migrants économiques, des mineurs non accompagnés, des migrants environnementaux, des victimes de la traite d'êtres humains et des migrants bloqués dans le pays, entre autres », précise l'agence onusienne dans un communiqué de presse.

La route de la Méditerranée centrale entre la Libye et l'Italie est la plus meurtrière

Le nouveau rapport du HCR montre une augmentation du nombre de réfugiés et migrants traversant la Méditerranée depuis l'Afrique du Nord pour atteindre le sud de l'Europe et tout indique que cette tendance risque de perdurer. L'agence onusienne a dénombré 84.830 arrivées en Italie par voie maritime depuis le début de l'année, soit une augmentation de 19% par rapport à la même période l'année dernière.

Les réfugiés et les migrants empruntent principalement trois itinéraires pour se rendre en Europe - la Méditerranée occidentale, la Méditerranée centrale ou la Méditerranée orientale - la Libye étant aujourd'hui la plus fréquente et aussi la plus meurtrière.

« Nous estimons que 30% des personnes qui traversent la Méditerranée centrale ont besoin de protection internationale », a précisé l'Envoyé spécial du HCR pour la Méditerranée centrale, Vincent Cochetel, lors d'une conférence de presse présentant le rapport à Genève. « Les autres personnes traversant la Méditerranée sont des migrants économiques ».

Augmentation des personnes originaires d'Afrique de l'Ouest

L'étude réalisée pour le compte du HCR montre une évolution du profil et de la nationalité des personnes arrivées en Libye depuis quelques années. Elle note en particulier un net recul des personnes originaires d'Afrique de l'Est et une augmentation de celles venant d'Afrique de l'Ouest qui représentent maintenant bien plus de la moitié de l'ensemble des nouveaux arrivants en Europe qui ont traversé la Méditerranée centrale depuis la Libye vers l'Italie (plus de 100.000 arrivants en 2016).

Selon cette étude, les réfugiés et les migrants en Libye sont majoritairement de jeunes hommes (80 %) de 22 ans en moyenne qui voyagent seuls (72 %). Ces derniers sont généralement peu éduqués, 49 % d'entre eux n'ayant pas ou peu d'éducation formelle et seulement 16 % ont suivi une formation professionnelle ou des études supérieures.

Le HCR s'inquiète par ailleurs d'une augmentation du nombre de jeunes non accompagnés, séparés de leurs familles et voyageant seuls. Ces derniers représentent aujourd'hui environ 14 % de l'ensemble des nouveaux arrivants en Europe via la Méditerranée centrale. Ils viennent principalement d'Érythrée, de Gambie et du Nigéria.

S'attaquer aux réseaux de passeurs en Libye

Outre l'emplacement stratégique de la Libye, les conflits et l'instabilité au sein du pays contribuent à créer un climat propice à l'essor des réseaux de passeurs et de criminels.

Pour M. Cochetel, il est important de s'attaquer à la dimension transnationale du trafic de personnes. « Nous voulons voir plus d'action et plus de cohérence parmi les Etats membres de l'Union européenne mais aussi des autres Etats concernés par ce phénomène car nous avons absolument besoin de prendre des actions radicales », a—t-il dit.

L'Envoyé spécial du HCR recommande d'interrompre l'acheminement de canots pneumatiques vers la Libye et de briser l'économie des passeurs dans le pays - de nombreux pays achètent du pétrole de contrebande aux mêmes communautés qui trafiquent ces personnes. IL suggère par ailleurs de nommer et dénoncer les trafiquants connus et de geler leurs avoirs.

L'effondrement du système juridique et le climat d'impunité régnant en Libye ont conduit de nombreux groupes armés, gangs criminels et malfaiteurs à exploiter les réfugiés et les migrants et à abuser d'eux. Mais pour l'Envoyé spécial du HCR, « ce n'est pas parce que les autorités libyennes ont une capacité limitée pour faire respecter la loi sur l'ensemble du territoire que rien ne doit être fait contre les trafiquants connus ».



Autres titres
Sénégal Vente sur le territoire libyen de migrants originaires d’Afrique subsaharienne: Le Communiqué du gouvernement du Sénégal 
Côte D'Ivoire Alassane Ouattara en vedette dans les journaux ivoiriens 
Sénégal Les quotidiens font le bilan de l’incendie au parc Lambaye à Dakar 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Libye La souffrance des migrants détenus est un « outrage à la conscience de l'humanité » (ONU) 
Libye La détérioration sécuritaire et économique en Libye pousse les réfugiés et les migrants à fuir vers l'Europe (HCR) 
Libye Le groupe Abou Baqr al-Sadiq annonce la libération de Saïf al-Islam Kadhafi 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires