Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso Coopération Burkina-Arabie saoudite: plus de 25 milliards FCFA octroyés pour le bitumage de la RN° 23 et la réalisation de forages


Diplomatie

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Cooperation-Burkina-Arabie-saoudite:-plus-de-25-milliards-FCFA-octroyes-pour-le-bitumage-de-la-RN°-23-et-la-realisation-de-forages

Le ministre de l’Economie, des Finances et du développement, Hadizatou Rosine COULIBALY/SORI et le vice-président et Directeur général du Fonds saoudien de développement (FSD), Ing. Yousef AL-BASSAM, ont procédé à la signature d’une convention de financement d’un montant global de 37 millions de dollars US, soit environ 22 milliards 500 millions de F CFA et d’un mémorandum d’entente d’un montant de 6 millions de dollars US, soit environ 3 milliards 300 millions de F CFA, le samedi 1er juillet 2017, à Ouagadougou. Ces montants visent respectivement à soutenir le bitumage de la route Ouahigouya-Djibo et la mise en œuvre de la phase V du Programme saoudien de forages et de puits pour le développement rural dans les régions des Hauts-Bassins et des Cascades.

L’Arabie-Saoudite, à travers le Fonds saoudien de développement (FSD), octroie 25 milliards huit cent millions (25 800 000 000) de francs CFA au Burkina Faso. Il s’agit d’un montant de 37 millions USD, soit environ 22 milliards 500 millions de francs CFA et d’un mémorandum d’entente d’un montant de 6 millions USD, soit environ 3 milliards 300 millions de francs CFA. La signature des accords entre le ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, Hadizatou Rosine COULIBALY/SORI et le vice-président et Directeur général du Fonds saoudien de développement (FSD), Ing. Yousef AL-BASSAM, a eu lieu, le samedi 1er juillet 2017 à Ouagadougou, en présence du ministre en charge de l’Eau, Niouga Ambroise OUEDRAOGO. Ces financements accordés respectivement sous forme de prêt et de don à l’Etat burkinabè visent à soutenir le projet de construction et de bitumage de la Route nationale N° 23, Ouahigouya-Djibo, et la mise en œuvre de la phase V du Programme saoudien de forages, de puits pour le développement rural dans les régions des Hauts-Bassins et des Cascades.

A l’occasion de la signature des conventions, le ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, Hadizatou COULIBALY/SORI a salué la qualité de la coopération entre l’Arabie-Saoudite et le Burkina Faso. Elle a profité faire un plaidoyer auprès du vice-président et Directeur général du Fonds saoudien de développement afin que cette coopération qui est déjà fructueuse puisse se renforcer davantage.

115 km à bitumer et 110 forages à réaliser

Selon le vice-président et Directeur général du FSD, Ing. Yousef AL-BASSAM les 37 millions USD serviront à réaliser le bitumage de 115 km de route et 10 km de voiries dans la ville de Djibo. Quant aux 6 millions USD, ils seront affectés à la réalisation d’environ 110 forages dans les régions des Cascades et des Hauts-Bassins et aussi l’installation d’environ 10 systèmes de pompes solaires avec châteaux d’eau, un réseau de distribution et un parapluie en métal. «Au Royaume d’Arabie-Saoudite, nous sommes conscients que le processus de développement ne peut être accompli sans une infrastructure routière de bon niveau qui contribue largement à développer le pays au niveau national et régional par l’ouverture de chemins d’échanges commerciaux avec les pays voisins», a-t-il dit avant d’indiquer que dans les jours à venir ils pendront langue avec les autorités burkinabè afin qu’ensemble, ils puissent réfléchir sur d’autres voies de collaboration pour le développement du pays.

Pour M. AL-BASSAM, le projet de bitumage s’inscrit dans le cadre du développement du réseau routier. De même, le programme arrêté par l’Arabie Saoudite dans le domaine de la sécheresse pour les pays africains, a-t-il ajouté, reflète sa ferme volonté de faire face à ce phénomène dont ils souffrent depuis des décennies. «Les aides fournies par le Royaume saoudien dans le but d’appuyer le processus de développement au Burkina Faso sont très variées.

Parmi elles, figure celles accordées à travers le Fonds saoudien de développement qui comportent actuellement 12 prêts estimés à 165 millions de dollars US, soit l’équivalent d’environ 98 milliards de francs CFA, et 5 dons d’un total de 31 millions de dollars US, soit l’équivalent d’environ 18 milliards de FCFA pour contribuer au financement de nombreux projets de développement au Burkina Faso», a confié le vice-président et Directeur général du Fonds saoudien de développement qui a fait savoir que les facteurs matériels à eux seuls ne suffisent pas à faire réussir un projet. De son avis, cela nécessite une conviction totale de l’importance du projet et une ferme volonté de l’exécuter d’une manière convenable. Pour ce faire, il a souhaité que les deux projets financés soient réalisés dans l’intérêt des citoyens et a rassuré le gouvernement et le peuple burkinabè de la disponibilité de l’Arabie-Saoudite à soutenir les projets de développement au Burkina Faso.

«Le fonds saoudien de développement va continuer à supporter le Burkina Faso en finançant ses projets afin qu’on puisse arriver à un développement profitable au peuple burkinabè», a-t-il déclaré.
De l’avis du ministre en charge de l’Eau, Niouga Ambroise OUEDRAOGO, la signature des accords de financement avec le Fonds saoudien de développement matérialise l’excellence des relations entre le Royaume d’Arabie-Saoudite et le Burkina Faso. Pour lui, la réalisation du projet de bitumage de la RN°23 permettra de réduire le coût d’exploitation des véhicules, ainsi que celui des marchandises.

Par ailleurs, il permettra d’améliorer le cadre de vie des populations, de contribuer à l’amélioration de la sécurité routière et au désenclavement des zones à fortes potentialités agro-pastorales. Concernant le secteur de l’eau, le ministre Ambroise OUEDRAOGO, a indiqué que l’octroi de 6 millions de dollars US sous forme de don, à travers la phase V du Programme saoudien de forages et de puits pour le développement rural en Afrique permettra d’améliorer l’accès durable et équitable à l’eau potable à environ 65 000 personnes dans une zone où le taux d’accès à l’eau potable est faible. Il a, en outre, réitéré l’engagement du gouvernement burkinabè à atteindre les résultats escomptés afin que la coopération puisse se poursuivre et se renforcer davantage. «Au nom du gouvernement burkinabè et du président du Faso, je voudrais vous prier de bien vouloir transmettre à sa Majesté le Roi salmande les remerciements du peuple burkinabè pour le soutien sans cesse renouvelé», a-t-il conclu.

En rappel, l’Arabie-Saoudite soutient les projets de développement au Burkina Faso depuis maintenant 40 ans.
Après la signature des accords, l’hôte saoudien a effectué une visite de terrain sur le chantier de l’aéroport de Donsin et le Centre hospitalier régional (CHR) de Ziniaré en construction. Ces chantiers bénéficient du financement du fonds saoudien. L’objectif était de s’imprégner de l’état d’avancement des travaux. Il a dit être impressionné par la planification et la manière dont les travaux sont dirigés sur les deux chantiers. Pour ce qui est des financements complémentaires pour la réalisation des chantiers, il a réaffirmé qu’ils rentreront en discussion avec la partie burkinabè en vue de voir comment le Fonds saoudien de développement et les autres Fonds arabes pourraient soutenir ces chantiers.

L’aéroport de Donsin s’étend sur une superficie de 4 400 ha, soit dix fois la superficie de l’actuel aéroport de Ouagadougou. La plateforme aéroportuaire est prévue pour être livrée en fin 2020. Quant au CHR de Ziniaré, il s’étend sur 50 ha avec un délai d’exécution de 22 mois. Avant de regagner Ouagadougou, l’hôte saoudien est allé contempler le savoir-faire des sculpteurs sur le site touristique de Laongo.

Ministère de l'Economie, des Finances et du Développement



Autres titres
Afrique de l'Ouest Conférence au sommet du 6e TAC : le communiqué conjoint 
Afrique de l'Ouest Traité d’Amitié et de Coopération: signature de onze accords de coopération 
Burkina-Faso Le Président Alassane Ouattara à Ouagadougou pour la Conférence au sommet du 6e TAC 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle
RECHERCHE
Burkina-Faso Politique, syndicalisme et sport en couverture des journaux burkinabè 
Burkina-Faso Attaques de présumés terroristes dans le Sahel burkinabè et sport à la Une des quotidiens 
Burkina-Faso Académie militaire Georges Namoano du Burkina Faso: le Président du Faso baptise la 16e promotion « Persévérance» 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires