Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Afrique Les retours involontaires de réfugiés au Nigéria doivent être évités, selon le HCR


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Les-retours-involontaires-de-refugies-au-Nigeria-doivent-etre-evites,-selon-le-HCR

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) s'est dit jeudi alarmé par un nouvel incident de retour forcé de réfugiés du Cameroun vers le nord-est du Nigéria.

Ce dernier événement fait suite à des incidents similaires qui se sont produits au début de l'année et après de récents avertissements répétés selon lesquels les conditions sécuritaires ne permettent pas des retours sûrs et durables des réfugiés dans leur pays d'origine.

« Le retour involontaire des réfugiés doit être évité en toute circonstance », a déclaré le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi dans un communiqué de presse. « En outre, les retours au Nigéria nuisent aux quelques services existants et ne sont pas durables en ce moment. Une nouvelle urgence, alors que la saison des pluies commence, doit être évitée à tout prix ».

Dans le dernier incident survenu mardi 27 juin, environ 887 réfugiés nigérians - la plupart d'entre eux étant des enfants - ont été rapatriés dans six camions fournis par l'armée nigériane et la police camerounaise depuis le site frontalier de Kolofata. Les réfugiés ont été rassemblés à 19h30 (heure locale) et expulsés de force vers Banki, au Nigeria, dans des conditions désespérées.

Le HCR demeure très préoccupé par la situation des enfants et a eu connaissance d'informations indiquant que plusieurs dizaines de réfugiés se sont échappés et se sont cachés, craignant qu'ils soient ramenés contre leur volonté au Nigéria.

Ce dernier incident s'est produit alors que le HCR avait fait part en mars de ses préoccupations sur les épisodes de retour forcé dans les zones frontalières. Plus récemment, l'agence a averti qu'un grand nombre de réfugiés qui ont quitté le camp de Minawao se retrouvaient dans des conditions dangereuses pour lesquelles ils n'étaient pas préparés.

Le dernier incident s'est produit après que le Cameroun ait donné aux réfugiés le 19 juin un préavis de sept jours pour rentrer chez eux.



Autres titres
Bénin Une loi sur le foncier bâti en préparation 
Gabon Projet Afip: début des inscriptions 
Inter Face aux divisions dans le monde, António Guterres appelle à agir pour faire régner la paix 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Afrique Le chef des droits de l'homme de l'ONU dénonce les violences et les abus en Centrafrique et au Burundi 
Afrique Fermeture des frontières d’avec le Tchad et le Niger 
Afrique Dénuement et marginalisation poussent les jeunes africains vers l'extrémisme violent, selon le PNUD 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires