Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Mali Le débat sur la révision constitutionnelle s’impose dans les quotidiens maliens


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens maliens parus ce jeudi s’intéressent principalement au débat en cours dans le pays sur la révision constitutionnelle dont le référendum initialement prévu pour le 9 juillet a été reporté sine die.

« Le oui se fait entendre », écrit Info-Matin, un quotidien proche du parti au pouvoir, évoquant la manifestation, mercredi au Palais des sports de Bamako, des partisans du ‘’oui’’, donc de la majorité présidentielle.

La plateforme qui a appelé à manifester s’appelle ‘’oui An Son Na’’, c’est-à-dire ‘’oui on est d’accord.’’ Le journal d’une « grande mobilisation pour la cause du ‘’oui’’ lors de laquelle différents responsables du mouvement ont pris la parole.’’ Les propos de plusieurs intervenants son rapportés dans l’article qui magnifie la révision constitutionnelle conne étant « une chance pour le Mali. »

Le quotidien Le Républicain, proche de l’opposition, a aussi couvert la manifestation mais est loin d’avoir le même regard sur cette actualité. En effet il s’interroge en ces termes : « lancement de la plateforme ‘’oui An Son Na’’, meeting de sensibilisation ou concours de danses ?’’ Le journal montre une photo sur laquelle deux danseurs font face et rivalisent de pas sous le regard médusé de l’assistance. ‘’C’est un véritable camouflet pour la plateforme ‘’oui An Son Na !’’ En effet, elle n’a pu mobiliser une grande foule’’, constate Le Républicain qui renchérit : ‘’la plupart des jeunes qui ont fait le déplacement ne savaient même pas les raisons de leur déplacement.’’

Le quotidien l’Indépendant s’intéresse lui aussi à la révision constitutionnelle, mais sous un autre angle. Au lieu d’évoquer le duel entre les partisans du ‘’oui’’ et du ‘’non’’ à la base, le confrère parle d’un autre duel.

« Rififi entre avocats sur la révision constitutionnelle : Me Demba Traoré tacle Kassoum Tapo. », écrit le journal.

Le premier est une figure de l’opposition opposée à la révision constitutionnelle, le second est le ministre des droits de l’Homme et de la réforme de l’Etat, donc au cœur du ‘’oui’’.

Sur un tout autre plan, les journaux parlent de la présentation du rapport du Médiateur de la République pour l’année 2016.

« 117 dossiers de réclamations enregistrés dont 56 relatifs au foncier », relève l’Indépendant. « 106 dossiers de réclamation ont été traités », précise Le Républicain.

En sport, l’Indépendant nous apprend que la date de l’assemblée général de la Fédération malienne de football a été « de nouveau reporté au 13 juillet. »

Cette assemblée vise à normaliser le sport roi au Mali après la zone de turbulences qu’il a traversé ces derniers mois.



Autres titres
Inter Journée du souvenir de la traite négrière: « chacun doit savoir l'ampleur de ce crime », déclare l'UNESCO 
Burkina-Faso Décès du président de l’Assemblée nationale: Louanges et prières pour le repos de son âme 
Burkina-Faso SALIFOU DIALLO, L’HOMME DU PEUPLE: LE PIC DU NAHOURI POUR LE RAMENER 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Mali Communique du conseil des ministres du mercredi 23 Aout 2017 
Mali Tombouctou: fouille désormais systématique de tout engin 
Mali Le début du retour de l’Etat à Kidal à la Une des journaux 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires