Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso « L’Islam est une religion de tolérance et de paix et non une religion de violence », déclare le Président du Faso à la rupture collective du jeûne à Kosyam


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
-L-Islam-est-une-religion-de-tolerance-et-de-paix-et-non-une-religion-de-violence-,-declare-le-President-du-Faso-a-la-rupture-collective-du-jeune-a-Kosyam

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE a assisté à la cérémonie de rupture collective du jeûne à la Présidence du Faso, le jeudi 22 juin 2017. Le chef de l’Etat avait à ses côtés pour réaffirmer sa solidarité à la communauté musulmane, le représentant de la Fédération des Eglises et Missions Evangéliques (FEME), le Pasteur Samuel YAMEOGO, le Cardinal Philippe OUEDRAOGO et le représentant du Mogho Naaba Baongho. Etaient également présents à la rupture collective, le Premier ministre Paul Kaba THIEBA et des membres du gouvernement.

Lecture de Coran, bénédictions, prière, repas collectif, allocutions et message du Président du Faso ont été les temps forts de cette cérémonie chargée de symboles.
Solidarité et cohésion sociale pour un Burkina Faso de paix, de justice et de réconciliation ont été les messages livrés à cette occasion. Les autres confessions religieuses et les chefs coutumiers ont voulu par leur présence à cette rencontre de partage et de bénédictions, exprimer leurs sentiments de fraternité et de solidarité à leurs frères musulmans.

Dans son propos, le Président Roch Marc Christian KABORE a exprimé toute sa joie de recevoir la communauté musulmane pour cette séance de rupture collective du jeûne à « l’initiative des musulmans qui travaillent à la Présidence du Faso ».
« J’ai le plaisir de recevoir l’ensemble des représentants de la communauté musulmane pour nous solidariser avec eux, en ce long carême qu’ils ont assuré et qui s’achèvera bientôt. En ce ramadan qui est une période de purification, une période de paix intérieure, de paix avec les autres, je voudrais pour chacun et chacune de vous qui ont eu à l’observer, que Dieu vous donne toutes les grâces attendues », a souhaité le chef de l’Etat.

Le dialogue inter-religieux, une valeur chère au Président Roch Marc Christian KABORE a été magnifiée à cette cérémonie, première du genre dans notre pays. A ce sujet, le chef de l’Etat a affirmé que c’est une joie pour lui, non seulement de faire « cette rupture collective du jeûne avec les musulmans, mais aussi de constater la présence de son Eminence le Cardinal Philippe OUEDRAOGO et du Pasteur Samuel YAMEOGO, qui témoigne si besoin était, que le dialogue inter-religieux au Burkina Faso est une réalité. Je voudrais saluer cette disponibilité générale, du respect mutuel de nos religions respectives et je pense que c’est un atout qui est important pour nous ».

Le Président du Faso a par ailleurs salué la communauté musulmane dans son ensemble pour la lutte contre l’intolérance religieuse. « Cela est très important », a-t-il dit avant d’ajouter qu’il voudrait surtout leur demander de persévérer dans « ce travail d’éducation des musulmans sur ce qui est la vraie religion : l’Islam, une religion de tolérance et de paix et non une religion de violence».

Au terme de la cérémonie, le chef de l’Etat a souhaité à la communauté musulmane du Burkina Faso : « Que le tout puissant exhausse vos vœux les plus chers et que vos prières aillent en faveur de la paix, de la réconciliation, en faveur de l’amour entre les Burkinabè, de la tolérance entre les Burkinabè pour qu’ensemble nous puissions construire notre pays ».

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso



Autres titres
Maroc Religion: Invocation de Allah ce vendredi en vue de la tombée de pluies 
Sénégal L’engagement de Tivaouane pour la réélection de Macky Sall en exergue 
Burkina-Faso Grève, société et campagne agricole au menu des journaux burkinabè 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burkina-Faso Fichier des formations et partis: en somme, tous ne sont pas en règle 
Burkina-Faso Grève, société et campagne agricole au menu des journaux burkinabè 
Burkina-Faso Mouvement d’humeur et Robert Mugabe à la Une des quotidiens burkinabè 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires