Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso Comité international pour le Mémorial Thomas Sankara: la section nationale reçue par le Président du Faso


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Comite-international-pour-le-Memorial-Thomas-Sankara:-la-section-nationale-recue-par-le-President-du-Faso

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE a reçu en audience, le vendredi 23 juin 2017 à Ouagadougou, la section nationale du Comité international pour le Mémorial Thomas SANKARA.

Conduite par son président, Monsieur Bernard SANOU, cette organisation mise en place en octobre 2016 à Ouagadougou, en présence de l’ancien Président du Ghana, Monsieur John Jerry RAWLINGS, de nombreux chercheurs et acteurs de la société civile, est allée s’acquitter d’un devoir de redevabilité envers le chef de l’Etat.

En effet, selon Monsieur SANOU, « suite au colloque qui a eu lieu au Conseil Burkinabè des Chargeurs (CBC), un programme avait été annoncé et la mise en œuvre devait être effectuée par le comité local du Comité international. Et depuis lors, des tâches devaient être faites, en l’occurrence l’acquisition de notre récépissé et un certain nombre d’activités menées, dont la dernière fut le lancement du projet architectural qui devrait nous permettre de nous acheminer vers la construction du mémorial. C’est donc un devoir pour nous, dans la mesure où nous avons le soutien du chef de l’Etat et de son gouvernement, de venir lui rendre compte de l’étape à laquelle nous nous trouvons, demander ses conseils et son soutien pour la poursuite de nos activités ».

Pour le président du Comité international pour le Mémorial Thomas SANKARA, les résultats négatifs de la contre-expertise sur l’ADN du Numéro un de la Révolution d’Octobre 1983 au Burkina Faso ne sont pas « une surprise » et cela ne change rien à la poursuite de la quête de la vérité sur la mort de leur idole : « Nous pensons que la justice a besoin d’éléments, nous pensons que cela n’est pas quelque chose de très important dans la manifestation de la vérité et la justice que nous
devons rendre au Président Thomas SANKARA. C’est peut-être un moment de distraction que nous avons eu et cela est tout à fait normal. Il y a des avocats de part et d’autre et chacun fait son travail ».

Optimiste quant à la suite du dossier, le président du Comité international pour le Mémorial Thomas SANKARA, estime qu’il « ne s’agit que d’un parcours. Nous attendons que le juge d’instruction continue son travail et que nous puissions aller vers la manifestation de la vérité ».

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso



Autres titres
Cameroun D’un coût total de 51 milliards de FCfa, la pénétrante Ouest de Douala sera livrée en janvier 2018 
Burkina-Faso Eaux de forage conditionnées: seulement 56 producteurs régulièrement contrôlés 
Burundi Un an plus tard, Jean manque toujours à l'appel 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle
RECHERCHE
Burkina-Faso Compte rendu du Conseil des ministres du 21 juillet 2017 
Burkina-Faso Eaux de forage conditionnées: seulement 56 producteurs régulièrement contrôlés 
Burkina-Faso Justice, politique et sport au menu de la presse burkinabè . 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires