Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Mali Les quotidiens maliens traitent de politique et de la crise dans le Nord


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

L’actualité politique avec le report du référendum constitutionnel, et la crise qui continue de secouer le Nord Mali, occupent la Une des quotidiens parus vendredi.

Selon l’Indépendant, malgré le report sine die du référendum, «partisans et opposants de la révision constitutionnelle continuent d’animer les débats».

Ce que confirme l’Indicateur du renouveau qui écrit que «le Mouvement Trait d’union a organisé un cadre d’échanges pour mieux expliquer le contenu de la nouvelle Constitution aux organisations de la Société civile».

Nos confrères informent que ledit mouvement envisage un face-à-face entre Me Kassoum Tapo et Daba Diawara jeudi prochain.

«Révision constitutionnelle avortée, une descente aux enfers amorcée», titre le Combat qui indique que cette marche en arrière peut faire perdre beaucoup de points au président IBK et à son gouvernement auprès de l’opinion nationale.

«L’opposition ne doit pas crier victoire trop tôt», avertit le quotidien le Soir de Bamako, expliquant que «le président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, tient encore à la révision constitutionnelle malgré le report du référendum».

Pour sa part, Info-Sept nous apprend que le report du référendum a toujours du mal a passé au sein de la majorité présidentielle et a pour conséquence, «un remaniement ministériel en perspective».

Parlant de sécurité, l’Indépendant informe qu’Iyad Ag Ghaly, le chef de la l’alliance terroriste au Sahel (Nosrte al-islam Wal-Muslim), s’est prononcé sur l’attaque du 17 juin contre l’armée à Bintagougou dans le Nord.

Selon ce journal, Iyad qui a revendiqué cette attaque terroriste a indiqué à travers un communiqué que son groupe a tué des militaires maliens sans en préciser le nombre. «Le groupe a aussi exposé des images sur les installations militaires incendiées au cours de l’assaut», écrit l’Indépendant.

Parmi les armes dévoilées dans la vidéo, figurent des armes anti-aériennes, des missiles guidés antichars, un véhicules aux couleurs de l’armée équipé d’une mitrailleuse 12,7, des lance-roquettes, des fusils d’assaut ainsi qu’une quantité importante de munitions.

Pour sa part le quotidien Info-matin renseigne : «Application de l’accord : la CMA se radicalise».

Le journal explique qu’après avoir refusé le retour de l’Etat a Kidal avant le 20 juin, les ex-rebelles «ont boycotté la cérémonie de remise au Président de la République, Ibrahim Boubacar KEITA, de la Charte pour la paix, l’unité et la réconciliation nationale».



Autres titres
Inter Seuls 15 pays dans le monde disposent des politiques essentielles pour soutenir les familles et les jeunes enfants, selon l'UNICEF 
Sénégal Les émoluments du député Moustapha Guirassy sont pour Kédougou 
Burkina-Faso Hadj 2017: des décès enregistré au sein des pèlerins 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Mali Message du président de la République , Chef de l’Etat à l’occasion du 22 septembre 2017 
Mali Communiqué du conseil des ministres du mercredi 20 Septembre 2017 
Mali Diplomatie et processus de paix au menu de la presse malienne 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires