Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Maroc Economie, social et sport au menu des quotidiens marocains


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens marocains parus ce lundi consacrent leurs Unes à divers sujets notamment la polémique autour des prix des carburants, les événements d’Al Hoceima, la situation du secteur de la santé et la subvention de la fédération de football.

+L’Economiste+ rapporte que les pétroliers ont tenu une réunion avec Lahcen Daoudi, ministre des Affaires générales, pour tenter d’éteindre la polémique sur les marges bénéficiaires.

Le Groupement des pétroliers du Maroc (GPM) a ainsi avancé des chiffres montrant, sur la base du benchmark d'une vingtaine de pays, que les prix appliqués au Maroc étaient de 25 à 30% moins élevés, malgré la suppression de la subvention. Celle qui est intervenue fin 2016 s’est d'ailleurs traduite par la disparition du coût du transport, ainsi que par la rémunération du stockage et de la structure des prix réglementaires fixant les marges de distribution.

Depuis, les opérateurs établissent eux-mêmes leurs tarifs en fonction de leurs coûts et des frais engagés pour faire «théoriquement» jouer la concurrence. Les prix varient donc en fonction du cours du pétrole à l'international, comme l'affirme Adil Ziady, DG du GPM, dans les colonnes de L’Economiste, indiquant que «les prix internationaux sont automatiquement appliqués sur les tarifs à la pompe».

Au sujet des évènements d’Al Hoceima, +Assabah+ fait savoir que le juge d'instruction près le tribunal de première instance de Casablanca a décidé de reporter à une date ultérieure l'interrogatoire de Nasser Zefzafi, prévu initialement ce lundi.

Le journal précise que la décision a été prise lorsque le procureur général près la Cour d'appel a présenté une requête ajoutant aux dossiers du leader autoproclamé du Hirak et de ses compagnons de nouveaux chefs d'accusation.

Selon des sources citées par la publication, le juge d'instruction est désormais dans l'obligation de reprendre, en attendant l’enquête détaillée, l'enquête préliminaire avec les accusés, détenus à la prison d'Oukacha, auxquels il lui faudra exposer les nouvelles accusations qui n’ont pas été révélées au grand public.

Dans le même sillage, +Akhbar Al Yaoum+ rappelle par ailleurs que les manifestations d'Al Hoceima se poursuivent pour la vingt-troisième nuit consécutive, malgré la répression musclée à laquelle les manifestants font face.

Ces manifestants réclament la libération des détenus et l'abandon de l'approche sécuritaire qui s'est intensifiée durant ces derniers jours, notamment avec l'utilisation des bombes lacrymogènes.


+Al Ittihad Al Ichtiraki+ revient sur la situation du secteur de la santé. Le journal indique que le secteur pâtit de multiples lacunes, notamment un faible accès aux soins, une pénurie de ressources humaines et une insuffisance des ressources financières, se demandant comment le crédit autorisé à un secteur stratégique tel que celui de la santé ne dépasse pas 5,70% du budget public.

Certes, le projet du programme national pour la promotion du secteur de la santé cherche à remédier aux insuffisances du secteur, cependant il a besoin de politiques publiques horizontales et verticales pour le mettre en application et atteindre ses objectifs, relève l’auteur de l’article, espérant voir tenir les obligations afin d’améliorer la qualité des prestations de soins et y garantir l’accès aux citoyens de différentes régions du Royaume.

Au volet sportif, +Al Ahdath A Maghribia+ écrit que le rapport moral et financier de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), qui sera présenté à sa prochaine assemblée générale, a déjà laissé fuiter certains chiffres. L’enveloppe distribuée durant les deux dernières saisons aux clubs de la Botola est désormais connue à la virgule près.

Selon le quotidien, les clubs d’élite se sont vu verser durant les deux dernières saisons une enveloppe totale de 220 millions DH. En 2015-2016, les clubs d’élite ont perçu 96 millions DH pour les droits TV, soit 6 millions DH par club, libérés en trois tranches de 2 millions DH. La même somme a été reconduite pour l’actuelle saison 2016-2017.



Autres titres
Burkina-Faso Education et infrastructures au menu de la presse en ligne burkinabè 
Maroc Diversité de sujets au menu des quotidiens et hebdomadaires marocains 
Sénégal La grève des ailleurs de l’AIBD se paie la Une des quotidiens sénégalais 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Maroc Diversité de sujets au menu des quotidiens et hebdomadaires marocains 
Maroc Droits de l’Homme et migration s’imposent à la Une des quotidiens marocains 
Maroc Divers sujets à la Une es quotidiens marocains 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires