Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso Magistrats, greffiers et des Gardes de sécurité pénitentiaire en grève de 72h


Justice

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Magistrats,-greffiers-et-des-Gardes-de-securite-penitentiaire-en-greve-de-72h

Pour protester contre les violences dont ils sont victimes, six syndicats de magistrats, de greffiers et des Gardes de sécurité pénitentiaire (GSP) observent une grève à compter de ce lundi.

Pendent (72) heures à compter de ce 12 juin, les activités dans tous les palais de justice et établissements pénitentiaires du Burkina Faso connaitraient des perturbations.
A la suite des récentes violences intervenues au palais de justice de Manga (capitale de la région du Centre-sud), plusieurs corps de l’appareil judicaire, observent une cessation de travail de 72h.

Selon les faits que relatent les syndicats, «le 8 juin 2017, le palais de justice de Manga a été assiégé par une foule nombreuse disant réclamer la libération immédiate et sans condition de Zoungrana Séni, placé le 5 juin 2017 sous mandat de dépôt à la suite d’une plainte déposée contre lui par Zango Patenema en raison d’une altercation les ayant opposés».

Et, «de 11h jusqu’à 15h30, les acteurs du palais de justice de Manga se sont retrouvés ainsi séquestrés avec des violences et menaces de toutes sortes sans qu’un dispositif d’intervention, durant tout ce temps, ne puisse être opérationnalisé dans ce chef-lieu de région situé à moins de 100 km de Ouagadougou, la capitale, et ce, en dépit des sollicitations répétées des premiers responsables du palais de justice de Manga», explique-t-on.

A travers ce débrayage, les grévistes exigent la tenue « sans délai d’une rencontre avec le ministre de la Justice, des Droits humains et de la Promotion civique, le ministre d’Etat, ministre de la Sécurité, le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation ».

Aussi, «échanger sans faux-fuyant sur la situation de Manga, et de façon générale, sur la sécurisation d’ensemble des enceintes des palais et des établissements pénitentiaires».

L'AUTEUR
Alice L.


Autres titres
Gabon Violences post-électorales: tête à tête entre la mission de la CPI et des ministres 
Burkina-Faso Contre-expertise: les ADN du supposé corps ne sont pas ceux de Thomas Sankara 
Gabon Crise postélectorale: la mission de la CPI bientôt à Libreville 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle
RECHERCHE
Burkina-Faso Examen du CEP 2017: aucun admis à l’école Mahon B de Kénédougou 
Burkina-Faso Divers sujets au menu des quotidiens burkinabè 
Burkina-Faso Compte rendu du Conseil des ministres du 21 juin 2017 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires