Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Maroc Politique, social et économie au menu des quotidiens marocains


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens marocains parus ce lundi consacrent de larges commentaires au paysage politique national, à la marche de solidarité avec Al Hoceima, aux établissements d’enseignement privés et à la marge bénéficiaire des distributeurs des produits pétroliers.

+Assabah+ revient sur le paysage politique national. La publication critique les partis politiques qui ont participé à la marche nationale qui a sillonné les principales artères de Rabat en solidarité avec le mouvement social d’Al Hoceima, les accusant de se trouver en « situation équivoque qui soulève de grandes interrogations sur les raisons de leur existence ici et maintenant, sur leur fonction ainsi que sur leur position centrale au sein du système de médiation ».

Ces formations, qui endossent la responsabilité du « vide qui a déclenché les différentes expressions non encadrées », sont les mêmes qui « continuent de faire l’autruche »et de « se contenter » d’initiatives tellement faibles qu’elles les mettent effectivement en marge du moment historique crucial que traverse le Maroc.

+Akhir Saâ+ rapporte que des milliers de manifestants ont participé, dimanche à Rabat, à la marche nationale organisée à l'appel d'organisations associatives, syndicales et des droits de l'Homme, en signe de solidarité avec le mouvement social en cours à Al Hoceima.

Les manifestants ont scandé des slogans appelant notamment à réaliser les revendications sociales et économiques exprimées par la population d'Al Hoceima depuis plus de 7 mois et à libérer l'ensemble des personnes détenues suite à ce mouvement social.

+Al Ahdath Al Maghribia+ écrit que le ministère de l’Education et de l’Enseignement supérieur a les établissements privés à l’œil. Il vient d'ailleurs de clore une inspection générale qui a touché tout le territoire et concerné plus de 450 écoles.

Selon le journal, le ministère a mené des inspections, durant la dernière semaine d'avril 2017, dans divers établissements privés. En tout, cette opération a concerné, affirme le quotidien, 459 établissements, soit 12% des écoles privées implantées dans les 12 régions du royaume.

Résultat: si 63% des écoles auditées respectent les lois en vigueur, 26% révèlent des dysfonctionnements et 11% une absence de conformité aux textes réglementaires en vigueur. Seul un établissement privé a été suspendu.

+Libération+ relève que les distributeurs des produits pétroliers sont sur le banc des accusés. Il leur est reproché d’augmenter leurs marges et bénéfices et d’appliquer des prix élevés depuis la libéralisation du secteur en 2015.

Des charges qui n’ont rien de nouveau puisque de nombreux consommateurs et associations n’ont cessé de dénoncer cet état de fait. Certaines sources syndicales, citées par la publication, ont même affirmé que les prix appliqués aujourd’hui sont supérieurs de plus d’un dirham par litre à ceux appliqués avant la libéralisation des prix des carburants. La différence est ainsi estimée à plus de 10 milliards de DH.

D’après elles, en 2016, le marché des carburants a été accaparé à 37% par Afriquia suivie de Vivo Energy (25%) et Total (12%). Petrom arrive en quatrième position avec 8% de parts de marché suivie de Libya Oil (5%).

Dans le même sillage, +Bayane Al Yaoum+ fait savoir que le Comité de vigilance du secteur des hydrocarbures a appelé, vendredi à Rabat, les professionnels à examiner les facteurs influant sur le développement des marges bénéficiaires liées aux prix de consommation.

Cet appel intervient suite aux recommandations d'une réunion du Comité tenue, vendredi, sous la présidence du ministre délégué chargé des Affaires générales et de la Gouvernance, Lahcen Daoudi, axée sur la situation d'approvisionnement du marché intérieur en produits pétroliers, les réserves de ces produits et l'évolution du niveau des prix.

+Al hdath Al Maghribia+ souligne que les familles de 250 Marocains détenus par les autorités libyennes demandent l’intervention directe du Souverain pour faire libérer leurs proches, repêchées par la marine libyenne alors qu’ils tentaient d'atteindre l’Italie. Ils ont ensuite été reconduits aux frontières libyennes et demeurent, depuis, sous surveillance.

D’après le journal, qui affirme d'ailleurs que les conditions de détention de ces personnes sont inhumaines, la Tunisie aurait déjà rapatrié ces citoyens.

Le quotidien précise que cela fait plus d’un mois que ces 250 Marocains, privés de nourriture en cette période sacrée de Ramadan, sont détenus en Libye. Leur âge varie entre à peine 15 et 21 ans.

Au volet économique, +Akhbar Al Yaoum+ indique que les IDE au Maroc ont, au cours de 2016, reculé de 2,3 milliards de dollars (21 milliards de DH) ( -29% par rapport à 2015).

Cité par le quotidien, un rapport de l'Organisation des Nations Unies pour le commerce et le développement a indiqué que ce recul des IDE est attribué à la régression de la consommation en Europe.



Autres titres
Congo RDC Les concessions terriennes agricoles non exploitées bientôt de retour dans le giron de l’Etat 
Cameroun Forte teneur d’économie en couverture des journaux camerounais 
Sénégal Les sermons de l'Aid el Fitr et les législatives à la Une 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle
RECHERCHE
Maroc Diversité de sujets au menu des quotidiens et hebdomadaires marocains 
Maroc RAM: un co-pilote décède des suites d’un malaise cardiaque 
Maroc Politique, économie et social au menu des quotidiens marocains 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires