Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso Faits divers et remous sociaux se côtoient à la Une des quotidiens burkinabè


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens burkinabè ce mercredi ont consacré leurs différentes Unes à l’actualité nationale relative aux remous sociaux, ainsi qu’à des faits divers dont l’arrestation d’un groupe de délinquants.

«Lutte contre le grand banditisme à Bobo-Dioulasso (2e ville du Burkina Faso): deux réseaux de délinquants démantelés», barre en sa manchette, le journal privé Le Quotidien.

Le confrère rapporte que dans le cadre de ses actions de lutte contre le grand banditisme, le Service régional de la police judiciaire (SRPJ) des Hauts-Bassins a interpelé deux groupes de présumés délinquants.

«Au nombre de huit dont deux receleurs, ces derniers ont été présentés à la presse lors d’une conférence de presse animée à Bobo-Dioulasso, le mercredi 31 mai 2017 par le commissaire principal de police, Oumarou Songné, chef du SRPJ et ses proches collaborateurs», relate le journal.

De son côté, L’Express du Faso, quotidien privé imprimé à Bobo-Dioulasso, s’est intéressé à cette actualité en mentionnant en première page : «Grand banditisme dans les Hauts Bassins : des braqueurs et des +bébé+ cambrioleurs mis aux arrêts».

A ce sujet, Aujourd’hui au Faso, un autre quotidien privé, arbore: «Bobo-Dioulasso : 8 délinquants mis hors-jeu par le SRPJ», là où le quotidien national Sidwaya titre: «Bobo-Dioulasso: Des braqueurs et cambrioleurs arrêtés».

Sidwaya revient sur la signature du protocole d’accord signé entre le gouvernement et le Syndicat autonome des agents du trésor du Burkina (SATB) en affichant: «Accord gouvernement-SATB: Le statut autonome refusé, des indemnités revalorisées».

Parlant de mouvement d’humeur, Le Pays évoque le sit-in de 72 heures déclenché le 30 mai dernier par le Syndicat autonome des agents du ministère des Affaires étrangères (SAMAE).

Le journal renseigne que «le SAMAE réclame de meilleures conditions de vies et de travail», raison pour laquelle les militants de ce syndicat ont abandonné les bureaux.

Quant à L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, il reprend à sa Une la réaction d’un internaute de son forum qui, à propos des revendications sociales, estime que «le pouvoir peut réagir un jour tel un chat acculé».

Les journaux ont également abordé l’affaire dite «L’église malienne et Swissleaks» relative à l’existence de sept comptes bancaires en Suisse, appartenant à des responsables de la Conférence épiscopale malienne (CEM).

Ainsi, Aujourd’hui au Faso dans son éditorial parle de «12 millions d’euros et la barrette pourpre du cardinal Zerbo», tandis que L’Observateur Paalga, dans son ‘’Regard sur l’actualité’’, se demande : «Qui a dit qu’on ne pouvait pas servir Dieu et le Mammon ?».



Autres titres
Côte D'Ivoire La guéguerre politique fait la Une des journaux ivoiriens 
Maroc La célébration de l’anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple à la Une des quotidiens marocains 
Maroc Politique, économie et presse au menu des quotidiens marocains 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burkina-Faso Terrorisme, politique et économie dominent la Une des journaux burkinabè 
Burkina-Faso Attaque du café d’Istanbul: l’inhumation des victimes autoritée 
Burkina-Faso L’attaque terroriste de Ouagadougou monopolise la une des quotidiens burkinabè 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires