Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Cameroun Forte odeur de sinistrose en couverture des journaux camerounais


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

La réhabilitation du vieux barrage hydroélectrique de Lagdo (Nord), les prestations des entreprises chinoises ainsi que la polémique autour de l’arrivée d’un groupe de commerce français low-cost, ont meublé les colonnes des journaux camerounais parus mercredi.

« La réhabilitation totale du barrage de Lagdo en vue» est le titre qui barre la couverture du Quotidien de l’Économie, l’infrastructure devant passer d’une capacité de 72 à 80 mégawatts et ainsi améliorer la fourniture de l’énergie électrique dans les régions septentrionales.

Mais pour relever un tel défi, renchérit le tri-hebdomadaire régional L’œil du Sahel, l’État doit trouver 100 milliards FCFA, une somme qu’il ira certainement chercher du côté de la Chine, qui a construit cet ouvrage aujourd’hui obsolète entre août 1977 et juillet 1982.

Des démarches sont en cours, au ministère chargé de l’Économie, pour la recherche de ce financement, complète Repères qui décrit un barrage «en désuétude» : «Selon les données recueillies auprès des responsables de l’opérateur Eneo, la capacité de production en énergie électrique du barrage de Lagdo va decrescendo. Au 13 novembre 2016, ledit barrage enregistrait un stock d’eau de 3 500 millions de mètres cubes, contre 3830 millions sur la même période l’année précédente. L’on note aussi une baisse des capacités de retenue de 330 millions de mètres cubes en un an.»

C’est en effet d’une «crise de vieillissement» qu’il s’agit, confirme Mutations qui se demande comment le gouvernement a pu laisser une infrastructure aussi sensible à l’abandon pendant des décennies, au point de devoir aujourd’hui s’endetter à coup de milliards de CFA pour le réhabiliter.

Reste que les entreprises chinoises, ainsi que le constate EcoMatin, sont de plus en plus en difficulté au Cameroun dans le secteur des infrastructures, justement, tant les conflits se multiplient avec les autorités camerounaises, aussi bien sur le profil que la qualité des ouvrages.

Mais les sociétés venues de l’Empire du milieu ne sont pas les seules en cause aujourd’hui, souligne Le Jour qui, à la lumière des problèmes connus aussi bien dans le domaine de l’énergie électrique, du trafic ferroviaire ou encore de l’eau potable, en vient à s’interroger lourdement sur la pertinence des contrats de concession de service public octroyées à la pelle avec la bénédiction de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international.

Le Messager, de son côté, se penche sur le mémorandum de la société civile contre le groupe français Carrefour, qui a annoncé l’ouverture imminente d’un premier supermarché dans la métropole économique, Douala.

L’Association citoyenne de défense des intérêts collectifs (Acdic), à l’origine de cette saillie, ne souhaite pas la venue de ce groupe dans le pays «en l’état», explique Le Quotidien de l’Économie qui relaye les inquiétudes des opérateurs locaux face à un mastodonte pratiquant le low-cost à grande échelle.




Autres titres
Bénin Une loi sur le foncier bâti en préparation 
Gabon Projet Afip: début des inscriptions 
Inter Face aux divisions dans le monde, António Guterres appelle à agir pour faire régner la paix 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Cameroun La paralysie d’une route vitale et la politique en couverture des journaux camerounais 
Cameroun Economie et politique en couverture des journaux camerounais 
Cameroun Gouvernance, économie et politique en couverture des journaux camerounais 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires