Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso Grogne sociale et politique au menu des quotidiens burkinabè du 19 mai


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens burkinabè évoquent, ce vendredi, des sujets ayant trait à politique nationale ainsi qu’à la grogne sociale dans divers secteurs d’activités.

«Grève des agents du Trésor: Le gouvernement appelle à la poursuite du dialogue», titre L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés burkinabè.

Ce journal relate qu’un jour après la rencontre du Syndicat autonome des agents du Trésor du Burkina (SATB) avec les médias, au cours de laquelle annonce a été fait du durcissement de la grève observée depuis le début du mois courant, c’était autour du ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, Clément Sawadogo, d’être face aux journalistes, hier jeudi à Ouagadougou.

De son côté, Le Pays, un autre journal privé, affiche en sa manchette ces propos du ministre Clément Sawadogo, prononcés lors de la conférence de presse : «Il n’est pas possible d’accorder le statut autonome à tout le monde».

Le journal Le Quotidien abonde dans le même sens en titrant : «Revendications des agents du Trésor du Burkina : +il n’est pas possible d’accorder le statut autonome+».

Quant au quotidien Aujourd’hui au Faso, il arbore à sa Une : «grève des agents du Trésor: le gouvernement privilégie le dialogue et la concertation».

Le même journal renseigne que la présidente du Cadre de concertation national des Organisations de la société civile (CCNOSC), regroupant plusieurs associations et mouvements activistes, a animé, hier jeudi 18 mai 2017 à Ouagadougou, une conférence de presse.

«A l’occasion, elle a dénoncé la +paresse intellectuelle+ des dirigeants actuels du Burkina Faso », relate le confrère.

A ce sujet, Le Pays reprend à sa Une les propos de Safiatou Lopez qui déclare à propos de la gouvernance du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP, parti au pouvoir) que «tout est pire qu’avant».

Sur la même lancée, Le Quotidien cite Mme Lopez qui estime que «le MPP est une copie conforme du CDP (Congrès pour la démocratie et le progrès, ex-parti au pouvoir) qui ne fait pas mieux».

Pour sa part, le quotidien national Sidwaya parle des «30 recettes de Safiatou» pour la relance économique au Burkina Faso.

Selon ce confrère, Safiatou Lopez/Zongo a déclaré que «tout est pire qu’avant» dans la gestion du Burkina Faso par les nouveaux gouvernants, d’où la trentaine de propositions faites en vue de relancer l’économie du pays.



Autres titres
Congo RDC Les concessions terriennes agricoles non exploitées bientôt de retour dans le giron de l’Etat 
Cameroun Forte teneur d’économie en couverture des journaux camerounais 
Sénégal Les sermons de l'Aid el Fitr et les législatives à la Une 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burkina-Faso La presse en ligne burkinabè commente la célébration de la fête d’Aid el Fitr 
Burkina-Faso Thomas Sankara et actions sociales au menu de la presse burkinabè 
Burkina-Faso Bientôt du travail à haute intensité de main d’œuvre pour 11 350 personnes 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires