Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Maroc Les soldats marocains en première ligne pour le maintien de la paix et de la sécurité en Afrique et dans le monde


Sécurité

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Les-soldats-marocains-en-premiere-ligne-pour-le-maintien-de-la-paix-et-de-la-securite-en-Afrique-et-dans-le-monde

Des soldats des Forces Armées Royales marocaines de la Mission Multidimensionnelle de Stabilisation des Nations Unies en Centrafrique (MINUSCA), en mission d’escorte et de sécurisation d’une équipe de génie militaire cambodgienne, ont été victimes, le 08 mai 2017, d'une lâche agression près de Bangassou, Sud-Est de la ville de Bria, près de la frontière avec la République Démocratique du Congo.

Une horrible embuscade perpétrée par des éléments armés appartenant soit à l'Unité Pour la Centrafrique (UPC), une faction issue de l’ex-Seleka, pro-musulmans, soit à des villageois apparentés aux ex-anti-balakas, majoritairement chrétiens, qui s'entretuent pour le contrôle des mines aurifères et de diamant mais aussi du bétail entre autres ressources du pays.
Le bilan de cette attaque, très lourd, s'élève à quatre soldats cambodgiens tués, dont trois sauvagement assassinés, sept militaires marocains, blessés, dont un grièvement, et un soldat marocain toujours porté disparu.

Cette violente attaque, la plus meurtrière contre la MINUSCA depuis sa création en avril 2014, vient renforcer le climat d’insécurité croissant qui règne en République de Centrafrique, où en janvier 2017, deux Casques bleus marocains avaient déjà été tués dans des circonstances similaires et confirme la spirale de violence jamais vue dans laquelle s'est enfermée ce pays depuis 2014 et qui n'épargne aucune région, exceptée Bangui, la capitale.
Cette attaque criminelle a été fermement condamnée par le Secrétaire Général de l'Organisation des Nations-Unies (ONU), Antonio Guterres, qui l'a qualifiée de "crime de guerre".

Aussi, après avoir appris cette sanglante attaque, contre des éléments des Forces Armés Royales marocaines de la MINUSCA, le Secrétaire Général de l'ONU, Antonio Guterres, a contacté par téléphone, le 09 mai 2017, l’Ambassadeur Représentant Permanent du Maroc auprès des Nations-Unies pour lui demander de transmettre au Roi Mohammed VI "sa solidarité personnelle et celle de l’ensemble de l’ONU avec le Maroc" et il a "salué la bravoure des casques bleus marocains qui paient un lourd tribut au maintien de la paix et de la sécurité en Afrique".

L'AUTEUR
Farid Mnebhi


Autres titres
Mali Le Chef d’Etat-Major Général des Armées sur le terrain 
Afrique de l'Ouest A quelques jours du sommet G5 Sahel, le Tchad menace de retirer ses troupes de la force conjointe 
Mali Recrutement 2017 des Forces Armées et de Sécurité 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Maroc Menu varié à la Une des quotidiens marocains 
Maroc Diversité de sujets au menu des quotidiens et hebdomadaires marocains 
Maroc RAM: un co-pilote décède des suites d’un malaise cardiaque 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires