Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Sénégal La marche des journalistes en exergue dans les quotidiens sénégalais


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

La marche organisée, hier à Dakar, par la Coordination des associations de la presse (Cap) à l’occasion de la journée mondiale pour la liberté de la presse pour dénoncer, entre autres, la précarité des entreprises de presse, et exiger l’adoption du nouveau Code de la presse, domine la Une des quotidiens parus jeudi.

«Nouveau code, précarité, répartition de la pub…La presse marche pour sa survie», titre Walfadjri.

Pour Sud Quotidien, «la presse étale a colère dans la rue» et exige l’adoption du nouveau code la presse, le reversement des cotisations sociales et la réglementation de la publicité.

Selon le journal, des acteurs politiques et de la société civile estiment que «le mal de la presse se trouve même dans la presse».

«La presse ne sera libre que quand les acteurs des média le seront…», affirme l’ancien ministre libéral, Babacar Gaye.

«Syndicats, patrons de presse et journalistes marchent : La presse étale ses maux dans la rue», raconte Libération.

Toutes choses qui font dire à L’Observateur que «la presse marche pour sa survie».

Ce faisant, L’As indique que « la presse étale ses misères». «Les reporters marchent sur les patrons», écrit EnQuête.

Voyant employeurs et journalistes marcher côte à côte, Le Quotidien fait état d’une «unité des contraires».

L’As revient avec la politique, l’enseignement supérieur et la découverte de pétrole et affiche «la leçon magistrale du professeur Mamoussé Diagne».

«Certains individus sont des animaux olfactifs à l’affût de la manne pétrolière. Les Sénégalais sont de plus en plus désintellectualisés. Il y a une sorte d’embouteillage à l’université dans sa version classique», soutient le professeur Diagne.

Au même moment, EnQuête s’intéresse aux relations entre Macky Sall et ses collaborateurs, et constate «un jeu de yoyo».

Nos confrères soulignent «une longue histoire d’aller-retour» de certains collaborateurs du chef de l’Etat, dont Mimi Touré, Moubarak Lô, Mor Ngom, Benoit Sambou.

Cette lettre ouverte du secrétaire d’Etat à la communication à son ami et frère Aliou Sall fait la Une de L’Observateur qui indique : «Yakham Mbaye largue une bombe dans le Macky».



Autres titres
Inter Plus de 1.200 décès d’enfants migrants enregistrés depuis 2014 - OIM 
Côte D'Ivoire Autonomisation des Jeunes : Sidi Touré annonce des innovations pour le CNJCI pour son fonctionnement 
Togo La presse en ligne fait le bilan des travaux du comité préparatoire du dialogue politique 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Sénégal Les faits divers mettent fin au règne de la politique dans les quotidiens sénégalais 
Sénégal Le Communiqué du Conseil des ministres du 14 février 2018 
Sénégal Politique et budget des Lions pour le Mondial 2018 se partagent la Une des quotidiens 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires