Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Algérie 3 Mai: le message de Bouteflika à la famille de presse


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
3-Mai:-le-message-de-Bouteflika-a-la-famille-de-presse

La journée mondiale de la liberté de presse est célébrée à travers le monde entier. A cette occasion, le président algérien Abdelaziz Bouteflika a adressé un message à la famille de presse.

L'occasion était également pour le président de se recueillir à la mémoire des martyrs du devoir national, hommes et femmes. Plus de cent victimes de la barbarie du terrorisme abject dont le seul tort a été d'accomplir leur mission d'information.

Dans son message, Bouteflika a laissé entendre que, son pays est en droit d'être fier des étapes franchies en matière d'information et de liberté d'expression, valorisant le riche parcours de la profession qui a aussi enregistré de nombreux martyrs du devoir national durant les années du terrorisme abject.

"Aujourd'hui, l'Algérie est en droit d'être fière des étapes franchies en matière d'information et de liberté d'expression". ll n'a manqué à l'occasion de rappeler que des textes consacrant la liberté d'expression et les droits des journalistes et des citoyens à une information professionnelle ont été élaborés, a dit M Bouteflika.

Selon le président Bouteflika la mission assumée par les journalistes algériens a permis de "démontrer au monde entier que le peuple algérien, en dépit de l'isolement quasi total dans lequel il faisait face aux affres de la tragédie nationale, était attaché à la sécurité et à la stabilité de son pays, à sa reconstruction et à son développement."

La constitution algérienne dans son article 50 amendée dispose que "La liberté de la presse écrite, audiovisuelle et sur les réseaux d'information est garantie. Elle n'est restreinte par aucune forme de censure préalable" .

Outre "la diffusion des informations, des idées, des images et des opinions en toute liberté est garantie dans le cadre de la loi et du respect des constantes et des valeurs religieuses, morales et culturelles de la Nation" ainsi que "le délit de presse ne peut être sanctionné par une peine privative de liberté".

Pour le président, "le chemin (…) franchi en matière de liberté de presse, quand bien même nous en sommes fiers, ne doit pas nous détourner de la nécessité de poursuivre les efforts pour acquérir davantage d'expérience que seuls l'exercice et la connaissance incommensurable peuvent garantir".

Le président de la République a conclu son message par souligner que "nos acquis exigent encore davantage de maturité", ainsi que les conditions dans lesquelles travaille la corporation " nécessitent davantage d’amélioration en termes de droits sociaux, consacrés par la loi".



Autres titres
Sénégal Retrait des enfants des rues: un an après, l’exécution encore timide 
Maroc Politique, économie et social au menu des quotidiens marocains 
Burkina-Faso Justice et religion en vedette dans les journaux burkinabè 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Algérie La Kabylie à feu et à sang 
Algérie Près de 600 terrains affectés à un usage industriel dans la wilaya, déléguée de Touggourt 
Algérie La destination Alger au cœur du Salon international du tourisme et des voyages 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires