Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Sénégal Les quotidiens sénégalais rendent compte de la fête du travail


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

La célébration de la fête du Travail, hier, fait les choux gras des quotidiens parus mardi, insistant ainsi sur la remise des Cahiers de doléances des centrales syndicales au Chef de l’Etat, Macky Sall.

«Fête du Travail-L’Etat déterminé à asseoir un climat de sérénité et de dialogue», titre le quotidien national Le Soleil.

Le journal écrit que Macky Sall a montré sa disponibilité à œuvrer pour un système de rémunération des agents les plus méritants.

«Le Code de la presse bientôt transmis à l’Assemblée nationale après toilettage. Deux milliards cotisés pour la retraite des policiers radiés», ajoute Le Soleil, racontant que lors du défilé, les syndicats ont plaidé pour le respect des accords signés.

Remarquant que les syndicats dépoussièrent leurs revendications, Sud Quotidien note que «Macky joue la carte du Dialogue social».

Nos confrères donnent la parole à Mody Guiro, Sg de la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal (Cnts, la centrale la plus représentative selon les résultats des élections de représentativité) estime que «les retraités méritent un repos bien mérité pour services rendus».

De son côté, L’As met en exergue les propos de Macky Sall tenus face aux centrales syndicales. «Vous êtes libres d’aller en grève mais…»

L’Observateur indique que «Macky va en guerre contre les disparités salariales».

«Fête du 1er mai-Un défilé de nouvelles promesses», constate Le Quotidien.

Ce journal consacre sa Une à la politique avec la tête de liste de l’Alliance pour la république (Apr, au pouvoir) à Guédiawaye avec Aliou Sall qui refuse de laisser tomber conformément à l’invite de son frère Macky Sall.

«Sall défiance de Aliou à Macky», écrit Le Quotidien, dans lequel journal, le maire de Guédiawaye affirme qu’ «il y a des gens qui complotent contre moi».

«Jeu de yoyo politique du maire de Guédiawaye-Sall de théâtre», renchérit L’Observateur, soulignant qu’en 24 heures, le maire Aliou Sall maintient sa candidature, accuse le palais, puis se retire de nouveau.

Toutefois, le député et griot du président, Farba Ngom réfute et soutient : «Il n’y a pas de faucons ni de comploteurs au palais».

«Apr-Investitures aux législatives : Le malaise Aliou Sall», titre EnQuête. Dans ce journal, M. Sall prévient : «Je ne vais pas accepter qu’à cause d’une question liée à une candidature que tout notre travail parte en fumée».

Sur ce qu’il appelle malaise au Palais, La Tribune note que «le linge Sall en public».



Autres titres
Bénin La 6ème Quinzaine nationale de l’emploi lancée 
Inter L'ONU lance une campagne d'un an pour marquer les 70 ans de la Déclaration universelle des droits de l'homme 
Inter UNICEF: Mieux protéger les enfants dans un monde numérique tout en améliorant l'accès à Internet des plus défavorisés 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Sénégal Finalement, l’autosuffisance rizicole ne sera pas pour 2017 
Sénégal Macky Sall annule la concession de 10 000 hectares de terres rizicoles au groupe marocain Afri Partners 
Sénégal Rapatriement de 2500 jeunes sénégalais de la Libye 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires