Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso Le Président du Faso exhorte les avocats au renforcement continu de leurs capacités pour rendre une justice de qualité


Justice

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Le-President-du-Faso-exhorte-les-avocats-au-renforcement-continu-de-leurs-capacites-pour-rendre-une-justice-de-qualite

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE a présidé la rentrée solennelle du barreau du Burkina dans la matinée du jeudi 27 avril 2016 à Ouagadougou.

La rentrée solennelle du barreau a connu la présence de plusieurs personnalités comme le président de l’Assemblée nationale, Monsieur Salifou DIALLO, le chef de file de l’opposition politique (CFOP), Monsieur Zéphyrin DIABRE, des membres du gouvernement, des autorités judiciaires et des représentants de barreaux d’Afrique et d’Europe.

Pendant 72 heures, les participants plancheront sur le thème: "les libertés dans les politiques publiques de sécurité : rôle de l’avocat". L’objectif visé est de diagnostiquer les politiques publiques nationales et comparées sur la sécurité et situer la place des libertés en leur sein et le rôle que l’avocat doit jouer. Il s’agira, en particulier, à travers des communications techniques, de proposer des solutions axées sur l’efficacité et la performance de ces politiques sous le prisme des libertés fondamentales.

Dans la série des interventions, le Bâtonnier de Lyon en France, Me Laurence JUNOD-FANGET, s’est réjouie d’avoir été invitée à cette rentrée. Elle a souligné que le thème de la rentrée du barreau burkinabè est au cœur de la profession d’avocat. Me JUNOD-FANGET a ensuite salué le partenariat entre les deux barreaux et souhaité que celui du Burkina accueille des avocats stagiaires de Lyon et vice-versa.

Le Bâtonnier de l’Ordre des avocats du Burkina, Me Mamadou SAVADOGO, a remercié le Président du Faso, pour sa présence et sa disponibilité. Il a également traduit sa gratitude au président de l’Assemblée nationale. Pour lui, la rentrée solennelle est un grand moment au cours de laquelle, le barreau renouvelle son serment et son engagement pour une société plus juste.
Dans son discours d’ouverture, le Président du Faso a indiqué que la rentrée du barreau lui offre l’agréable occasion de saluer la grande famille des avocats, ces défenseurs acharnés des droits et des libertés qui constituent un pilier important de l’Etat de droit et de la démocratie

" La présente rentrée du barreau, placée sous le thème " les libertés dans les politiques de sécurité " interpelle les différents acteurs sur la nécessité d’une réappropriation de leur mission de protection et de promotion des droits fondamentaux que sont, entre autres, la liberté et la sécurité. Elle témoigne aussi de l’intérêt que portent l’ensemble des acteurs au renforcement et à l’ancrage des valeurs républicaines au Burkina Faso. Ces efforts du barreau participent de la dynamique engagée dans notre pays depuis quelques années pour rendre la justice apte à relever les défis cruciaux de sécurité juridique et judiciaire des personnes et des biens, dans un environnement de plus en plus complexe.

En effet, en décidant de tenir votre rentrée sur le thème des libertés dans les politiques publiques de sécurité, vous touchez à une problématique à la fois des plus anciennes et des plus actuelles", a déclaré le chef de l’Etat.

Le Président du Faso a par ailleurs exhorté l’ensemble des avocats au " renforcement continu de leurs capacités pour assumer avec professionnalisme leur rôle dans la construction d’une justice de qualité » avant de les rassurer que " le gouvernement, dans un esprit de dialogue et de concertation, reste ouvert à toute proposition visant à accompagner et à soutenir leurs efforts dans ce sens ".

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso



Autres titres
Côte D'Ivoire Philippe Mangou dément avoir déclaré à la CPI que des ex FAFN auraient été pris en compte dans le paiement des primes aux soldats de 2005 à 2009 (Communiqué) 
Côte D'Ivoire Sensibilisation des fonctionnaires sur l’action récursoire: le top départ au Ministère de la Défense 
Inter Deux journalistes français, avec peu éthique, déboutés par la Cour de Cassation française 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burkina-Faso Education primaire et secondaire: les enseignants annoncent une grève de 96h 
Burkina-Faso Visite de Macron, partis politiques et culture au menu des quotidiens burkinabè 
Burkina-Faso Fichier des formations et partis: en somme, tous ne sont pas en règle 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires