Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Maroc Politique et économie se côtoient la Une des quotidiens marocains


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens marocains parus ce lundi consacrent leurs commentaires à divers sujets dont le rétablissement des relations diplomatiques entre le Maroc et Cuba, les scénarios de la Banque mondiale pour la croissance de l’économie marocaine et le démantèlement d’une cellule terroriste.


+Akhbar Al Yaoum+ écrit que dans quelques jours « la nouvelle ambassade du Maroc à La Havane côtoiera celle du Polisario, dont Cuba est le plus grand soutien militaire et logistique après l’Algérie ».

Selon le journal, la reprise des relations diplomatiques entre les deux pays n’est pas fortuite et intervient après plusieurs mois de gestation. Elle a été, surtout, précédée par une activité intense dans les relations entre le Polisario et Cuba et une série de rencontres entre les responsables des deux parties.

Le journal rappelle, en outre, qu'à l'heure où le Maroc s’apprêtait à intégrer l’UA, ses adversaires dans le Continent ont tenu à accueillir le Roi Mohammed VI avec une exposition de photos retraçant les relations entre l’Afrique et Cuba, invité d’honneur du Sommet africain de janvier, mettant notamment en avant des photos de Fidel Castro avec les responsables algériens.

+Al Ahdath Al Maghribia+, qui s’est également intéressé à ce sujet, affirme, pour sa part, que la reprise des relations diplomatiques entre le Maroc et Cuba s’inscrit dans la politique «des frappes anticipées» initiée par le Maroc en Afrique et qui s’étend désormais à d’autres régions du monde.

Cette initiative a eu pour résultat de contraindre les adversaires du Maroc, notamment l’Algérie, à adopter une politique de défense pour tenter de limiter l’impact des actions du Maroc sur la scène internationale.

De même, ajoute le journal, cette décision historique intervient au moment où les délégations des centrales syndicales, représentant 15 pays de l’Amérique latine et réunies en Colombie, ont signé la « Déclaration de Bogota » dans laquelle elles ont salué le retour du Maroc à l’Union africaine et, surtout, son initiative de mettre en place la régionalisation avancée dans ses provinces du Sud. Ce qui a été un coup dur pour le Polisario qui compte plusieurs alliés dans cette région du Monde.

« Le Maroc hausse le ton contre l’Algérie » titre le quotidien +Aujourd’hui le Maroc+, soulignant que le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a annoncé que l’ambassadeur d’Algérie au Maroc a été convoqué samedi afin de lui faire part de la profonde préoccupation des autorités marocaines, suite à la tentative d’entrée illégale de 54 Syriens à travers la frontière entre le Maroc et l’Algérie.

Un communiqué du ministère a souligné à cet effet qu’en raison des conditions météorologiques actuelles et des distances parcourues, ces personnes ne pouvaient se déplacer à travers le territoire algérien sans être notifiées ou interceptées par les autorités de ce pays, poursuit la publication.

Au registre économique, +L’Economiste+ écrit que l’atout pour les 25 prochaines années sera incontestablement la transformation démographique jugée porteuse d’un potentiel de croissance élevé. Mais à condition de le saisir.

La Banque mondiale a réalisé les projections et a identifié trois scénarios dans son mémorandum relatif au Maroc : rattrapage économique accéléré, amélioration de la productivité, recentrer le modèle sur les gains de productivité, fait savoir le journal.

Dans ses projections, la Banque mondiale estime que le taux de croissance du capital passerait de 5,4% en 2000-2015 à 3% en 2015-2030 avant de ralentir à 2,4% en 2030-2040. Son impact sur le PIB s’élèverait à plus de 1%.

+L’Opinion+ rapporte que le ministère de l’Intérieur a annoncé que le Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ), relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire, a démantelé, vendredi, une cellule terroriste composée de trois extrémistes partisans de l'organisation dite "Etat Islamique", qui s’activaient dans la ville de Tétouan.

Les suspects planifiaient de commettre des actes terroristes contre des institutions sensibles au Maroc, ajoute le quotidien.



Autres titres
Maroc Divers sujets au menu des quotidiens et hebdomadaires 
Sénégal Pétrole, faits de société et politique se partagent la Une des quotidiens sénégalais 
Burkina-Faso Politique, société et religion au menu de la presse en ligne burkinabè 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Maroc Divers sujets au menu des quotidiens et hebdomadaires 
Maroc Economie, politique et social s’imposent à la Une des quotidiens marocains 
Maroc La réhabilitation des monuments de l’ancienne médina de Fès, une des priorités du Roi Mohammed VI 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires