Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Gabon Arrestation de l’aide de camp de Jean Ping: son avocat parle d’ "accusations ridicules"


Justice

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Arrestation-de-l-aide-de-camp-de-Jean-Ping:-son-avocat-parle-d--

Depuis le 14 avril dernier l’aide de camp de Jean Ping, principal opposant gabonais est aux arrêts. Alain Djally est accusé de détention illégale d’arme. Des accusations que son avocat, Me Jean Rémy Bantsantsa estime fallacieuse et sans aucun fondement.

Il ne fait aucun doute pour Me Jean Rémy Bantsantsa que l’arrestation d'Alain Djally est un manœuvre pour atteindre son employeur Jean Ping. Aussi pour lui, son arrestation et son incarcération à la prison civile de Libreville reposent sur un "dossier vide’’.

L’avocat dénonce les conditions dans lesquelles son client a été arrêté. "Il a été approché par un pick-up blanc à bord duquel sont sorti des hommes armés. Il a été emmené menotté et cagoulé en quelque sorte puisqu’on lui a mis son polo sur le visage. Ils l’ont conduit comme ça jusqu’à la DGR (Direction générale des recherches de la Gendarmerie). Il a été interrogé par des gendarmes qui cherchaient à savoir s’il avait des armes. Il a répondu avoir chez lui, une seule arme à blanc. Il a indiqué aux enquêteurs où se trouvait l’arme ", a raconté Me Bantsantsa.

Sur les accusations de détention illégale qui pèse sur Alain Djally, il les bats en brèche. "Il y a une législation qui règlemente l’achat et le port d’armes et des munitions au Gabon. C’est la loi 15/82 du 24 janvier 1983. Cette loi n’interdit pas d’avoir une arme à blanc avec des balles à blanc. Les armes à blanc servent pour l’autodéfense à la maison. L’arme dont Mr Djally est détenteur est une arme à blanc. De ce point de vue, il n’y aucune infraction à la loi sauf si on veut nous apporter la preuve qu’aujourd’hui il y a une loi contraire au Gabon. Les armes à blanc sont en vente libre. La loi n’oblige pas d’avoir aussi un permis de port d’arme à blanc. Les seules armes qui nécessitent un permis ce sont les armes de troisième catégorie. Les armes de guerres donc c’est du domaine de l’état. Du point de vue du droit cette infraction ne tient pas. C’est une hérésie et une bêtise !’’ a confié Me Bantsantsa à alibreville.com.

Il soutient mordicus que c’est Jean Ping qui est visé à travers son aide de camp. "Je crois qu’il y a une volonté de vouloir créer un climat de terreur au sein de la galaxie de Monsieur Jean Ping’’ a-t-il déclaré.

L'AUTEUR
Waliyullah T.


Autres titres
Gabon Violences post-électorales: tête à tête entre la mission de la CPI et des ministres 
Burkina-Faso Contre-expertise: les ADN du supposé corps ne sont pas ceux de Thomas Sankara 
Gabon Crise postélectorale: la mission de la CPI bientôt à Libreville 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Gabon Violences post-électorales: tête à tête entre la mission de la CPI et des ministres 
Gabon Communiqué du conseil des ministres du mercredi 21 juin 2017 
Gabon Ministère de l’Economie: le Synacc passe à la grève illimitée 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires