Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Mali Le front social à la une des journaux maliens


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Le front social revient à la une des quotidiens parus ce lundi à la faveur de la levée par les médecins de leur mot d’ordre de grève illimitée là où les enseignants du supérieur persistent dans leur boycott du travail déclenché depuis le 4 avril dernier.

‘’Grève illimitée des agents de la santé, fin du cauchemar pour les patients des hôpitaux publics’’, se réjouit le quotidien le Combat. Les médecins ont eu gain de cause sur la majorité de leurs points de revendication.

DAK, l’éditorialiste de l’Indicateur du renouveau, ne fustige pas moins le comportement du gouvernement et des médecins en s’exclamant : ‘’L’argent sale des médecins et le crime des gouvernants !’’.

DAK estime qu’avec cette longue grève, les médecins ‘’ont rompu le serment d’Hippocrate et ont marché sur des cadavres. Ils sont moins à accuser que nos gouvernants qui ont attendu plus de 4 semaines et des centaines de morts de pauvres pour prendre à bras-le-corps une crise dont ils avaient pourtant la solution’’.

Toujours au sujet de l’issue heureuse de la grève des médecins, les Echos, autre quotidien privé de la place, lui, parle de ‘’premier succès pour le nouveau premier ministre.’’

Le Combat, pour sa part, fait état du bon et du moins bon réussi par le Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maiga. Le bon ‘’c’est la levée du mot d’ordre de grève des médecins’’, le moins bon, c’est ‘’son appel à réduire le train de vie de l’Etat.’’

Il qualifie aussi de ‘’pas normal’’ le fait qu’il a augmenté ‘’le nombre de ministre du gouvernement malien de 32 à 35.’’

L’indépendant reprend ces propos du président IBK lancés aux syndicalistes lors du premier conseil des ministres tenu ce weekend : ‘’les temps que nous traversons ne sont ni aux surenchères ni à l’ultimatum’’. Le chef de l’Etat faisait allusion à l’ultimatum que les deux principales syndicales du pays avaient lancé au gouvernement pour donner satisfaction aux médecins en grève illimitée, sous peine d’appeler une grève générale des travailleurs.

Sur l’autre grève illimitée en cours, l’Indicateur du renouveau souligne que ‘’le syndicat des enseignants du supérieur rejette la proposition du nouveau premier ministre.’’ Les enseignants du supérieur ont rejeté une demande de trêve du gouvernement à travers ces propos de leur secrétaire général, Abdou Mallé : ‘’Nous ne serons jamais d’accord avec une trêve’’.

Sur un tout autre plan, le Combat révèle ‘’le favoritisme dans la vente des graines de coton’’ en pointant un doigt accusateur vers le PDG de la Compagnie malienne de développement textile (CMDT).



Autres titres
Gabon Suspension de salaire pour près de 2000 fonctionnaires grévistes 
Cameroun Le Forum de la Diaspora s’ouvre le 28 juin à Yaoundé 
Burkina-Faso Recrutement de diplômés universitaires: les candidatures reçus dès juillet 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Mali Rapatriement volontaire de 168 maliens de la Libye 
Mali Recrutement 2017 des Forces Armées et de Sécurité 
Mali Boni: La très bonne réaction du GTIA DEBO 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires