Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Cameroun Les crises au sein du patronat et de la communauté anglophone préoccupent les journaux camerounais


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Le départ surprise du président intérimaire du Groupement inter-patronal, mais aussi les soubresauts de la crise sociopolitique dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest ont retenu l’attention de plusieurs journaux camerounais parus mardi.

«Le président du Gicam démissionne» ; «Coup de théâtre : démission du président du Gicam», titrent respectivement Le Jour et Le Quotidien de l’Économie (LQE).

La première publication citée explique que le Français Armel François a décidé de ne pas conduire son mandat d’intérimaire jusqu’à son terme en 2019 et que, dans une sorte de panique, les élections viennent d’être convoquées pour fin juin prochain.

Rien, aux yeux des observateurs, ne laissait présager une telle situation bien que, après le décès du titulaire André Fotso, le 2 août 2016, quelques remous s’étaient faits jour sur la suppléance au regard de la nationalité française du premier vice-président d’alors, analyse LQE.

Le secrétaire exécutif du mouvement, Alain Blaise Batongué, cité par le journal, a indiqué que Armel François avait du mal à concilier ses fonctions de directeur général de la société des Plantations du Haut Penja (PHP) et celles de premier dirigeant de la première organisation patronale du Cameroun.

«Les 69 jours qui séparent les membres du Gicam de l’élection du prochain président de leur organisation vont se transformer en campagne électorale ouverte et offensive.»

Chez Émergence, et sur un autre sujet, c’est la consternation : les avocats anglophones, en grève depuis novembre 2016 et qui avaient annoncé la reprise du travail pour fin mai prochain, viennent de rejeter l’annonce solennelle du bâtonnier sur le sujet. Selon les protestataires, ce dernier n’a jamais été mandaté pour défendre leurs intérêts, et sa posture est qualifiée de douteuse.

La crise anglophone préoccupe également InfoMatin, qui accuse l’Église catholique locale de faire le jeu des revendications sécessionnistes et de «prendre fait et cause pour la radicalisation».



Autres titres
Inter Seuls 15 pays dans le monde disposent des politiques essentielles pour soutenir les familles et les jeunes enfants, selon l'UNICEF 
Sénégal Les émoluments du député Moustapha Guirassy sont pour Kédougou 
Burkina-Faso Hadj 2017: des décès enregistré au sein des pèlerins 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Cameroun La psychose du terrorisme sécessionniste s’affiche dans les journaux camerounais 
Cameroun Politique et économie en vedette dans les journaux camerounais 
Cameroun Politique et football au menu des journaux camerounais 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires