Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Côte D'Ivoire Discours du Président Alassane OUATTARA, Président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’UEMOA, à la cérémonie d’ouverture du Sommet extraordinaire de l’UEMOA


Economie et finances

AFRICAHOTNEWS.COM | | 1 Commentaires |Imprimer
Discours-du-President-Alassane-OUATTARA,-President-en-exercice-de-la-Conference-des-Chefs-d-Etat-et-de-Gouvernement-de-l-UEMOA,-a-la-ceremonie-d-ouverture-du-Sommet-extraordinaire-de-l-UEMOA

Excellences, Messieurs les Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine(UEMOA) ; Monsieur le Vice-Président de la République de Côte d’Ivoire ; Monsieur le Premier Ministre de la République de Côte d’Ivoire ; Mesdames et Messieurs les Présidents des Institutions de la République de Côte d’Ivoire ; Mesdames et Messieurs les Ministres ; Monsieur le Président du Conseil des Ministres de l’UEMOA ; Monsieur le Président de la Commission de l’UEMOA ; Mesdames et Messieurs les membres du Conseil des Ministres de l’UEMOA ; Monsieur le Gouverneur de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) ; Monsieur le Président de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) ; Monsieur le Président du Conseil Régional de l’Epargne Publique et des Marchés Financiers ; Madame et Messieurs les Présidents des Organes et Institutions spécialisées de l’UEMOA ; Mesdames et Messieurs les Membres des Organes et Institutions spécialisées de l’UEMOA ; Excellences, Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs ; Mesdames et Messieurs les Représentants des Organisations Africaines et Internationales ; Honorables invités ; Mesdames, Messieurs ;

Je suis très heureux de vous accueillir à Abidjan, à l’occasion de la réunion extraordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine.

Je voudrais, au nom du Gouvernement et du peuple ivoiriens ainsi qu’en mon nom propre, vous souhaiter la cordiale bienvenue en terre ivoirienne. « Akwaba » à toutes et à tous !

Je voudrais également vous exprimer ma profonde gratitude pour avoir répondu à notre invitation et vous renouveler mes sincères remerciements pour votre confiance et tout l’honneur fait à notre pays pour assurer la Présidence de notre Union.

Excellences, Messieurs les Chefs d’Etat et de Gouvernement ;
Honorables invités,
Mesdames, Messieurs

Depuis notre dernière rencontre à Dakar, en juin 2016, des événements importants ont marqué la vie de notre Union.

Au plan sécuritaire, en dépit des efforts déployés par l’Union et nos pays respectifs, la situation demeure préoccupante dans la sous-région.

Elle est marquée par la recrudescence d’actes terroristes, d’enlèvements et autres crimes perpétrés par des groupes armés non étatiques dont la seule volonté est de semer la peur et le chaos.

Face à ces menaces, devenues malheureusement permanentes, il est urgent d’intensifier la mise en oeuvre du Plan d’action pour la paix et la sécurité dans l’espace UEMOA, adopté le 5 juin 2016 à Dakar.

A cet égard, je voudrais, en votre nom à tous, saluer l’action du Comité de Haut Niveau sur la mise en oeuvre du Chantier Paix et Sécurité, sous le leadership du Président Macky SALL.

Je saisis cette occasion pour exprimer également, en votre nom à tous, notre solidarité à toutes les victimes du terrorisme dans le monde.
Je remercie nos amis de la Communauté internationale qui nous soutiennent dans la lutte contre ce fléau des temps modernes.

Je reste persuadé que cette lutte contre le terrorisme doit se faire en intensifiant nos efforts, pour plus de croissance économique, l’amélioration des conditions de vie de nos populations et la création d’emplois pour notre jeunesse.

C’est pourquoi, je suis encouragé, malgré une conjoncture internationale difficile, par les bonnes performances économiques enregistrées par les Etats membres de notre espace. En effet, avec un taux de croissance économique de 6,8% en 2016, l’UEMOA affiche un taux de quatre fois supérieur à la moyenne de l’Afrique sub-saharienne (1,6 %). Selon les premières indications, les perspectives économiques pour l’année 2017 sont également favorables.

Ces résultats encourageants sont le fruit des politiques économiques cohérentes mises en oeuvre par nos pays respectifs avec l’accompagnement des Organes et des Institutions communautaires et le soutien de la Communauté internationale.

Excellences, Messieurs les Chefs d’Etat et de Gouvernement
Honorables invités,
Mesdames, Messieurs,

Les bonnes performances économiques de notre Union ne doivent pas occulter les défis auxquels nous sommes confrontés.

Ces défis concernent, outre la menace sécuritaire déjà mentionnée, la baisse de la demande en provenance des économies émergentes, la baisse des cours des principaux produits de base et, comme indiqué par la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest, la baisse de la liquidité bancaire et le recul des réserves de change.

Nous pouvons faire face à ces défis en renforçant les mesures budgétaires en cours dans chacun de nos Etats, tout en assurant une meilleure coordination des politiques au niveau communautaire pour accélérer les réformes sectorielles, notamment celles qui favorisent les investissements privés.

Excellences, Messieurs les Chefs d’Etat et de Gouvernement,
Honorables invités,
Mesdames et Messieurs,

Dans le domaine de l’intégration régionale, nous notons des avancées significatives dans plusieurs domaines, en particulier, l’approfondissement du marché commun et la mise en oeuvre des politiques sectorielles.

Ces avancées sont dues, en partie, à la revue annuelle des réformes, des politiques ainsi que des programmes et des projets communautaires dans nos Etats respectifs.
Je voudrais donc saluer la contribution efficace et déterminante de la Commission et des Organes et Institutions de l’Union.

C’est le lieu de féliciter chacun de nos Etats pour l’adhésion et le soutien apporté à ces importantes revues.

Ces revues annuelles révèlent la nécessité pour les Etats membres et les Organes et Institutions de l’UEMOA d’agir avec plus d’efficacité en vue d’obtenir des résultats concrets et tangibles pour nos populations.

C’est dans cette optique qu’il est important que notre Conférence aborde la question de la rationalisation et de la modernisation de nos Organes et Institutions.
Au cours de la session de ce jour, je propose que nous nous penchions sur l’état de notre Union ainsi que sur la Gouvernance de nos Institutions en vue de prendre les décisions nécessaires pour renforcer notre cohésion et notre intégration régionale pour le bien-être des populations de notre espace communautaire.

Excellences, Messieurs les Chefs d’Etat et de Gouvernement,
Honorables invités,
Mesdames, Messieurs,

Je voudrais, pour terminer, vous réitérer mes sincères remerciements pour avoir répondu favorablement à notre invitation à prendre part à cette réunion au cours de laquelle nous serons amenés à prendre d’importantes décisions pour l’avenir de notre Union.

En souhaitant plein succès à nos travaux, je déclare ouverte, la session extraordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’UEMOA.

Je vous remercie



Autres titres
Côte D'Ivoire Trop perçus sur salaire des fonctionnaires et agents de l’état: le Trésor Public initie une campagne de sensibilisation 
Mali Le train voyageur entre Bamako et Kayes bientôt sur les rails 
Inter Les fonds rapatriés vers les pays en développement par les migrants ont augmenté de 51% sur la dernière décennie (FIDA) 
Plus de nouvelles




 1   cfa | Mardi, 11 Avril 2017
  Ils peuvent nous parler du franc cfa?
ou en sont les demarches pour sortir l afrioque de ce franc???????
RECHERCHE
Côte D'Ivoire Religion, justice et politique au menu des journaux ivoiriens 
Côte D'Ivoire Déclaration du ministre de la fonction publique et de la modernisation de l’administration a l’occasion de la journée internationale de la fonction publique 
Côte D'Ivoire Le gouvernement ivoirien annonce que 264 mille exilés de la crise post-électorale sur un total de 300 mille sont rentrés au pays 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires