Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Maroc La formation du nouveau gouvernement largement commentée par la presse marocaine


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

La formation du nouveau gouvernement, conduit par le Pjidiste, Saad Eddine El Othmani, après six mois de blocage, est largement commentée par la presse marocaine parue ce vendredi.

+Al Ahdath Al Maghribia+ qualifie la formation du nouveau gouvernement d’ « accouchement le plus difficile dans l’histoire des gouvernements marocains ».

La publication souligne que le nouveau gouvernement « doit relever de multiples défis » auxquels est confronté le Maroc, notamment le redressement de l’activité économique, la révision du modèle de développement et l’amélioration de la situation sociale et des secteurs de l’enseignement, de la santé et du transport, ainsi que la réforme de l’administration et du système judiciaire, entre autres.

Il estime que les ministres de ce gouvernement doivent montrer davantage d’« esprit créatif » afin de réaliser la croissance économique escomptée, améliorer la situation sociale et les services publics et préserver l’unité nationale.

Pour +Bayane Al Yaoum+, le plus important pour ce gouvernement serait de « se remettre immédiatement dans une dynamique de travail » et de tenir compte de l’ampleur des attentes du peuple et de multiples enjeux du pays.

Le journal souligne la nécessité de faire en sorte que le climat d’affaires, commercial et administratif reprenne sa vie normale et sa dynamique.

+L’Economiste+ indique que le « casting » du nouveau gouvernement se prête à plusieurs lectures. « La première est de plébisciter ce qui s’apparente à une équipe d’expérience, avec beaucoup de ministres reconduits à des portefeuilles stratégiques. Ce qui ne serait pas mauvais pour la continuité des dossiers (…), mais le retour de certains profils incolore, inodores et sans saveur passe mal, comme si l’on reprenait les mêmes, ou presque, et l’on recommence », explique-t-il.

A peine installé, le nouveau gouvernement devra faire face à une situation économique fortement impactée par le retard dans la mise en place de l’Exécutif, écrit pour sa part +Aujourd’hui le Maroc+.

Le premier chantier prioritaire sera sans nul doute la loi de Finances. Le projet préparé par l’équipe gouvernementale sortante n’a pas été adopté par le Parlement. Fort heureusement, la Constitution de 2011 avait anticipé une telle situation sinon le pays aurait été plongé dans une véritable crise, commente-t-il.

+L’Opinion+ affiche à la Une « Enfin, un gouvernement ! s’exclament les Marocains après six mois de calculs partisans, de tergiversations, de ressentiments et, surtout, de retard pénalisant sur tous les plans ».

« Mais il vaut mieux tard que jamais, surtout qu’on commençait réellement à craindre un enlisement aux conséquences incertaines. C’est au regard de l’action du gouvernement El Othmani sur le terrain et de son rendu que l’on aura des réponses aux interrogations inspirées par la configuration même de la nouvelle équipe », écrit-t-il.

+Libération+ relève que le nouveau gouvernement conduit par Saad Eddine El Othmani se caractérise par une structure harmonieuse et une forte présence féminine.

Fruit d'une coalition entre six partis politiques contre quatre dans l’ancien Exécutif, il comprend 39 membres dont 20 ministres, 6 ministres délégués et 13 secrétaires d’Etat. Au niveau de l’architecture gouvernementale, le nouveau gouvernement est marqué par le regroupement de secteurs disposant de critères de complémentarité en vue de garantir davantage d’efficience en matière de gestion gouvernementale, analyse-t-il.



Autres titres
Guinée L’Etat va dédommager les expropriés de Démoudoula titulaires d’un titre foncier 
Congo, République du Plusieurs sujets au menu de la presse congolaise 
Maroc Finance et sport s’imposent à la Une des quotidiens marocains 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Maroc Finance et sport s’imposent à la Une des quotidiens marocains 
Maroc Menu diversifié à la Une des quotidiens marocains 
Maroc Massacre de Gdeïm Izik: la justice marocaine a rendu son verdict dans le procès des activistes polisariens mis en cause 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires