Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Congo RDC L’appel à la "Ville morte " du Rassemblement largement suivi à Kinshasa


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
L-appel-a-la-

Les rues de la capitale congolaise sont quasi désertes ce lundi 03 avril suite à l’appel à la Ville morte lancé par le Rassemblement. Le principal regroupement des partis d’oppositions veut ainsi contraindre Joseph Kabila à respecter et appliquer l’ "accord de la Saint Sylvestre’’.

Entre Joseph Kabila et son opposition, c’est toujours le bras de fer. Le Rassemblement exige toujours du n°1 congolais qu’il respecte l’accord du 31 décembre. Et pour l’y contraindre, la plateforme de l’opposition a appelé à une journée "ville-morte" ce lundi 3 avril sur toute l’étendue du territoire national.

A Kinshasa, la capitale, le mouvement a été suivi. Cette action n’est que le début d’une série de manifestations pour obliger le pouvoir à céder. "Nous commençons le lundi 3 avril avec journée ville morte sur toute l’étendue de la République. Et nous aurons encore d’autres manifestations, des marches pacifiques et d’autres actions pour contraindre monsieur Kabila à l’application de cet accord", annonce Martin Fayulu, président de l’ECIDE, parti membre du Rassemblement.

La Majorité et l’opposition n’ont toujours pas réussi à se mettre d’accord sur les modalités de mise en œuvre de l’accord signé le 31 décembre 2016 pour la cogestion de la transition. Rien que sur la désignation d’un Premier ministre, les points de vue divergent. Si le Rassemblement souhaite porter Felix Tshisekedi à la Primature, le camp Kabila souhaite qu’une liste soit soumise au Chef de l’Etat afin que ce dernier effectue un choix. D’où le blocage.

Pendant que le Rassemblement appelle les populations à se mobiliser, Joseph Kabila, lui, reçoit lundi et mardi des groupes de la classe politique et sociale pour dit-il " baliser la voie à la mise en œuvre de l’accord du 31 décembre 2016 ".

La présidentielle doit selon l’accord signé, se tenir avant la fin d’année 2017. Mais pour l’heure, on en est encore bien loin.

L'AUTEUR
Waliyullah T.


Autres titres
Sénégal Vente sur le territoire libyen de migrants originaires d’Afrique subsaharienne: Le Communiqué du gouvernement du Sénégal 
Côte D'Ivoire Alassane Ouattara en vedette dans les journaux ivoiriens 
Sénégal Les quotidiens font le bilan de l’incendie au parc Lambaye à Dakar 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Congo RDC les enfants continuent à travailler dans les mines de cobalt, selon Amnesty 
Congo RDC Accident ferroviaire: plus de 30 décès enregistrés à Lualaba 
Congo RDC Elections: trois scrutins en une seule séquence le 23 décembre 2018 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires