Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Gabon Un salon pour parler aux femmes


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Un-salon-pour-parler-aux-femmes

Au Gabon, les portes de trois jours d’échanges se sont ouvertes ce 8 mars dans le cadre du "Salon Antô Business". C’est un projet visant à promouvoir des entrepreneures et des porteuses de projets au Gabon.

Le salon, piloté par l’association Golden Women est présidée par Mme, Rose Ogouebandja.
Pendant les trois jours, plusieurs activités sont inscrites au programme. La 1ère journée est dédiée aux expositions de femmes qui entreprennent. Puis à partir du 9 mars, des ateliers de formation avec des intervenants de talent, des experts locaux.

Il est également prévu des talks, des conférences-débats avec plus de 17 femmes qui vont partager leurs expériences. Nous avons également un talk exclusif car nous avons l’honneur d’être accompagnés par le Système des Nations Unies à travers Mme Marie-Evelyn Petrus-Barry, représentante du PNUD au Gabon.

Le clou d’Antô Business sera les récompenses du concours startup Challenge. Trois prix à savoir le meilleur projet d’entreprise, le projet d’innovation (numérique) et le prix Coup de cœur du Jury.

A la question de savoir pourquoi un Salon de l’Entrepreneuriat féminin au Gabon, la présidente Rose Ogouebandja donne les raisons qui ont conduit à aller à cette initiative.

Selon elle, le continent africain surfe sur la vague de l’entrepreneuriat qui est une alternative pour booster l’économie. Et le Gabon, dit-elle, sur cette vague depuis 3 ans déjà.
"J’avais des projets d’entreprendre mais je n’avais pas trouvé des moyens de lancer ma structure parce qu’il y a des questions de solvabilité, etc.

Et je n’avais pas non plus trouvé des structures d’accompagnement pour poursuivre le projet. Ayant vécu les difficultés liées à l’entrepreneuriat, je me suis dit, il fallait faire quelque chose, mettre en place une plateforme ; c’est ça l’idée ‘Antô Business’", a expliqué la présidente de l’association.

Les femmes qui entreprennent, nous voulons les valoriser. Apprendre aux femmes qui souhaitent entreprendre les mécanismes mis en place par l’Etat, quels sont les partenaires sur les terrains pour accompagner l’émergence d’une structure et on a une troisième cible qui est le secteur informel (toutes ces femmes qui ont des entreprises ‘portables’ qui n’ont pas pignon sur rue).

D’où l’idée de créer un salon pour parler aux femmes, leur dire qu’elles ont ce potentiel d’entreprendre mais doivent se structurer.



Autres titres
Cameroun Incendie à l’Assemblée, crise anglophone et Mugabe en couverture des quotidiens camerounais 
Bénin L'affaire placement de fonds de la Caisse nationale de sécurité sociale fait la une des journaux Béninois 
Côte D'Ivoire Politique, justice et diplomatie occupent la Une des journaux ivoiriens 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Gabon Coupure de la Nationale 1: impossible de rallier Libreville et le reste du pays 
Gabon Communiqué final du conseil des ministres du 16 novembre 2017 
Gabon Lutte contre le Diabète: un dépistage gratuit prévu le 18 novembre 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires