Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Cameroun Régions anglophones/coupures d’internet: les pertes estimées à 1, 39 millions de dollars


Economie et finances

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Regions-anglophones/coupures-d-internet:-les-pertes-estimees-a-1,-39-millions-de-dollars

Dans le bras de fer qui l’oppose aux ressortissants de la partie anglophone du pays qui réclament de meilleures conditions de vie, le pouvoir de Yaoundé en guise de représailles à couper la fourniture internet. Résultat, les entreprises sont à la peine et les pertes se chiffrent quotidiennement à des centaines de millions de FCFA.

Depuis un mois et le début des manifestations à Bamenda et autres localités du Sud-ouest du Cameroun à majorité anglophone, plus moyen de se connecter. Le gouvernement en a effet décidé la suspension pour notamment empêcher les appels à manifester qui se font sur les réseaux sociaux et le partage de vidéos et images des manifestations et la répression des forces de l’ordre. Une décision prise sans visiblement prendre en considération, son impact sur le fonctionnement des entreprises opérant dans le secteur des télécommunications notamment. Les pertes se chiffreraient à 1,39 millions de dollars pour les entreprises.

C’est le constat fait par un collectif d’organisations de défense des droits humains qui a interpellé le pouvoir de Yaoundé sur le tort causé aux sociétés camerounaises. Selon ce regroupement, cette suspension est également préjudiciable à l’approvisionnement des ménages et aux transferts de fonds en provenance de la diaspora.

Pour l’heure, Yaoundé maintient l’état de siège dans les localités anglophones et invite tout simplement les manifestants à sursoir à leurs mouvements. Ces derniers exigent d’être entendus et veulent avoir leur mot à dire sur l’avenir de leurs régions. Depuis toujours, les Camerounais de la partie anglophone s’estiment lésés dans la répartition des richesses du pays et veulent une meilleure représentativité de leur langue.

L'AUTEUR
Waliyullah T.


Autres titres
Gabon La réforme institutionnelle de la Ceeac en débat à Libreville 
Sénégal Production agricole: le million de tonnes d'arachide atteint 
Afrique Les pays africains qui ont reçu le plus de transferts de fonds de leurs diasporas en 2016 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Cameroun La situation à la Camair-Co, la crise anglophone et la gouvernance en couverture des journaux camerounais 
Cameroun Une campagne de vaccination vise 1,5 millions d’enfants dans le Nord 
Cameroun Le pays fabrique ses propres voitures 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires