Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Maroc La justice française scelle une double victoire juridique du Maroc


Diplomatie

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
La-justice-francaise-scelle-une-double-victoire-juridique-du-Maroc

Deux graves affaires avaient, en leur temps, porté atteinte aux bonnes relations prévalant entre le Maroc et la France; deux affaires qui ont été considérées par Rabat comme de viles tentatives de déstabiliser le Maroc suite à son refus de graisser la patte à trois malfrats de grands chemins.

Ainsi, dans la 1ère affaire concernant le sieur Zakaria Moumni, le Maroc avait décidé de porter plainte pour diffamation à son encontre suite à ses déclarations attentatoires devant BFMTV et I-télé faites à l’issue de la marche, le 11 janvier 2015, sur la liberté d’expression après les attentats odieux contre Charlie-Hebdo et l’Hypercacher.

En effet, le dénommé Zakaria Moumni avait lancé devant la presse que les représentants du Maroc, et je le cite : « n’avaient pas leur place ici ».

Face à ces graves accusations portées contre les autorités marocaines, le Maroc avait décidé de porter plainte à son encontre, en février 2015 ; une plainte jugée recevable, le 15 février 2017, par la Cour d’Appel de Paris qui, dans son attendu, déclare : « le Royaume du Maroc était recevable à agir en diffamation contre le dénommé Zakaria Moumni ».

S’agissant de la deuxième victoire juridique du Maroc en France, elle est relative à la tentative de chantage à l’encontre du Roi du Maroc orchestrée par les journalistes français Eric Laurent et Catherine Graciet.

Cette tentative d’escroquerie a tourné au cauchemar pour ces deux journalistes, en totale errance déontologique, après que la Cour d’Appel de Reims a décidé, le 16 février 2017, de juger recevables les enregistrements contestés par ces deux journalistes peu scrupuleux qui ambitionnaient de s’assurer une retraite dorée en extorquant au Roi du Maroc la coquette somme de trois millions d’Euros, excusez du peu ! (en échange de l’abandon de la publication d’un livre diffamatoire sur le les membres de la famille Royale marocaine).

Saluons, ici, le sens de la justice des magistrats français.



Autres titres
Inter Pas de ola pour Leïla Aïchi à l'Assemblée Nationale française 
Inter Les diplomates algériens confondent enceintes onusiennes et rings de boxe 
Côte D'Ivoire L’Ambassade des Etats-Unis annonce une nouvelle procédure de demande de visa non-immigrant 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Maroc Economie, sécurité et sport au menu des quotidiens marocains 
Maroc Politique, Economie et administration publique au menu des quotidiens et hebdomadaires marocains 
Maroc L’actualité sociale s’impose à la Une des quotidiens marocains 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires