Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Cameroun Drame d'Eséka: le Parquet de Nanterre lâche l’affaire


Justice

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Drame-d-Eseka:-le-Parquet-de-Nanterre-lache-l-affaire

En Octobre 2016, un accident de train avait endeuillé et meurtris des centaines de familles au Cameroun. La Camerail, filiale du groupe Bolloré a été poursuivi devant la justice française. Cette dernière a déclaré ce vendredi, être "incompétente’’ pour mener l’enquête.

Les proches et parents de victimes et les blessés du drame ferroviaire d’Eseka doivent durement recevoir cette décision du Parquet de Nanterre. Suite à la catastrophe qui avait fait 79 morts et près de 550 blessés, la justice française a été saisie par le Syndicat professionnel des conducteurs de train du Cameroun, le Comité de libération des prisonniers politiques (CL2P), une organisation d'opposition basée en France, et le Groupe de solidarité aux victimes du 21 octobre pour des faits "d'homicides et blessures involontaires", de "non-assistance à personnes en danger" et de "mise en danger de la vie d'autrui".

Ces associations justifiaient leur action en France par le fait que la Camrail appartenait majoritairement (77,4%) au groupe français Bolloré.

La justice française notamment le parquet de Nanterre (Paris), n’a pas la même vision des choses. Elle indique pour sa part, n’être pas compétente pour enquêter sur ce drame, en l'absence notamment de victime française de son ressort territorial.

Néanmoins, des plaintes avec constitution de partie civile devant "les juridictions d'instruction compétentes" et une nouvelle plainte à Nanterre "sur le volet financier" du drame pendent toujours devant la justice française.

L'AUTEUR
Waliyullah T.


Autres titres
République Centrafricaine Cour pénale spéciale: le procureur Toussaint Muntazini à Bangui 
Afrique Le Gabon, premier pays à reconnaître un droit de retour aux descendants des déportés africains 
Burkina-Faso Journée portes ouvertes sur la Justice et les droits humains : contribuer à relever le défi sécuritaire au Burkina Faso 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Cameroun Accident ferroviaire, politique et économie en couverture des journaux camerounais 
Cameroun Les journaux camerounais toujours à fond sur le rapport de la catastrophe ferroviaire d’Eséka 
Cameroun Les autorités interdisent une conférence de presse d’Amnesty International 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires