Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Congo RDC Moïse Katumbi veut rentrer à Kinshasa avec le corps de Tshisekedi


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Moise-Katumbi-veut-rentrer-a-Kinshasa-avec-le-corps-de-Tshisekedi

Alors que les tiraillements entre opposition et pouvoir vont bon train au sujet du rapatriement de la dépouille d’Etienne Tshisekedi, Moïse Katumbi, l’autre leader du "Rassemblement de l’opposition’’, a annoncé de Bruxelles où il est installé depuis des mois qu’il rallierait la capitale congolaise en même temps que la dépouille de l’opposant décédé le 1er février dernier.

Ce jeudi à Bruxelles, une nouvelle soirée d’hommage a été rendue à Etienne Tshisekedi. Comme pour les précédentes veillées funèbres, des centaines de Congolais de la diaspora ont fait le déplacement de la basilique de Koekelberg pour faire leurs adieux à celui qui pendant des décennies a représenté un espoir de changement de régime en RDC. Parmi eux, Moïse Katumbi. Ce dernier, co-fondateur du Rassemblement de l’opposition avec l’illustre disparu, et également candidat à l’élection présidentielle congolaise, a annoncé son retour en RDC.

Celui que l’on connait pour avoir été Gouverneur de l’ex province du Katanga et proche de Joseph Kabil, a pourtant maille à partie avec les autorités de son pays. Condamné à trois ans de prison dans une sombre histoire de spoliation immobilière, Moïse Katumbi est également poursuivi pour recrutement de mercenaires. Evacué hors du pays pour des raisons médicales, il n’y avait plus remis les pieds depuis lors. Il risque donc une arrestation. Peut-être espère-t-il profiter des circonstances du décès d’Etienne Tshisekedi pour passer inaperçu.

Un retour qui n’est toujours pas programmé puisque, l’opposition proche du défunt souhaite avant tout rapatriement que certains points de l’accord du 31 décembre soient mis en œuvre.
Notamment la désignation dans leur rang du Premier ministre qui conduira la transition jusqu’à la présidentielle prévue avant la fin de cette année 2017.

Le gouvernement exige d’abord la liste de 5 candidats et d’ailleurs ne vouloir pas discuter de ces sujets tout au long des cérémonies marquant le décès de l’opposant historique. A ce jeu, Moïse Katumbi peut prendre tout son temps pour faire ses valises.

L'AUTEUR
Waliyullah T.


Autres titres
Sénégal L’actualité politique domine la Une des quotidiens sénégalais 
Côte D'Ivoire L’affaire Soul to Soul et les pluies diluviennes à la Une de la presse ivoirienne 
Cameroun Les journaux camerounais toujours à fond sur le rapport de la catastrophe ferroviaire d’Eséka 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Congo RDC Evasion à la prison de Makala: un chef rebelle parmi les fugitifs 
Congo RDC Un cas d’Ebola enregistré dans la province du Bas-Uélé 
Congo RDC Likasi: rareté de l’eau potable dans plusieurs quartiers 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires