Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso La Une des quotidiens Burkinabè


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens burkinabè, reçus à APA jeudi, se font l’écho de la prise de commandement, la veille, du nouveau chef d’Etat-major général des armées, le général Oumarou Sadou, ainsi que de la conférence de presse donnée par le ministre en charge de l’Administration territoriale et de la Sécurité intérieure.

Le quotidien national Sidwaya, évoquant ce dernier point, arbore cette une tirée des propos du ministre Simon Compaoré : « Je n’ai aucun problème à ce que la taille du ministère soit revue ».

Dans la même dynamique, le quotidien privé Aujourd’hui au Faso plaque en première page la déclaration de Simon Compaoré qui estime à propos d’une probable création d’un ministère plein de la Sécurité que « si le président Kaboré a décidé de réduire mon pantalon, where is the problem ? (Où est le problème ?, en anglais, Ndlr) ».

Le ministre d’Etat rencontrait les journalistes pour leur souhaiter ses vœux les meilleurs, d’une part, et d’autre part, prier pour la paix, la tranquillité et la sécurité pour le Burkina Faso.

Parlant de cette rencontre, le journal privé Le Pays titre : «Installation des Koglwéogo (groupe d’autodéfense) à l’ouest : Simon Compaoré met en garde Boukary Kaboré dit le Lion ».

Le confrère relate qu’une des questions abordées avec le ministre Compaoré a porté sur la position du gouvernement au sujet de la rivalité entre Koglwéogo et dozos (chasseurs traditionnels à l’Ouest du Burkina Faso).

« A ce sujet, le ministre Simon Compaoré a indiqué que la position du gouvernement est claire. Ainsi, souligne-t-il, dans la police de proximité, on parle de structure de sécurité et non de koglwéogo qui ne sont pas les seules associations qui évoluent dans le domaine de la sécurité », écrit Le Pays.

Le même quotidien aborde la prise de commandement du nouveau chef d’Etat-major général des armées en mentionnant à sa Une : «Le général Pingrenoma Zagré passe le témoin au colonel-major Oumarou Sadou ».

Quant au quotidien Aujourd’hui au Faso, il affiche : «Etat-major général des armées : Moi, général Oumarou Sadou, taille patron», là où Sidwaya parle de «Forces armées nationale : Le Colonel-major Oumarou Sadou aux commandes».

Les journaux ont également publié le décret propulsant le nouveau chef d’Etat-major des armées au grade de général de brigade à compter du 1er janvier 2017.



Autres titres
Niger Plus de 560 millions de FCFA de produits pharmaceutiques prohibés interceptés 
Sénégal Liberté de la presse : Moussa Ngom, journaliste sénégalais, veut participer « à l’éveil des consciences » 
Guinée Agriculture: pour la tombée de la pluie, les sages implorent Dieu à Lélouma 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burkina-Faso Le démantèlement d’un groupe de terroristes monopolise la une de la presse burkinabè 
Burkina-Faso La grève des financiers burkinabè, largement commentée par la presse nationale 
Burkina-Faso Medias: Dabadi Zoumbara sacré Super Galian 2018 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires