Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Maroc Politique et économie dominent la Une des quotidiens marocains du 3 janvier 2017


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens marocains parus ce mardi s’intéressent à une panoplie de sujets notamment les tractations pour la formation du nouveau gouvernement, la performance de la police marocaine et le paysage partisan national ainsi que d’autres sujets d’ordre économique.

+Akhbar Al Youam+ écrit que le chef de gouvernement désigné, Abdelilah Benkirane, est entré dans une course contre la montre pour boucler son équipe gouvernementale. Mais vu que les chances de rallier le Parti de l’Istiqlal (PI) à sa nouvelle majorité sont devenues très improbables, Benkirane envisage un scénario médian.

Ce plan consiste à compter sur le soutien des 46 députés de la Balance, sans rallier le PI au gouvernement qui sera composé uniquement de trois partis, à savoir le Parti de la Justice et du Développement (PJD), le Rassemblement national des indépendants (RNI) et le Parti du Progrès et du Socialisme (PPS), croit-il savoir.

Cette majorité disposera ainsi d’un total de 174 sièges (125 du PJD, 37 du RNI et 12 du PPS) et bénéficiera du soutien des 46 députés du PI, soit un total de 220 sièges.

Selon le quotidien, le chef de gouvernement désigné proposera des personnalités nationales proches du PI dans le prochain gouvernement afin de s’assurer du soutien des députés du parti de la Balance.

C'est-à-dire une participation indirecte du Parti de l’Istiqlal au prochain gouvernement. Mais, pour valider ce scénario, «le chef de gouvernement désigné devra convaincre le RNI de lâcher l’Union constitutionnelle (UC) et le Mouvement populaire (MP)», fait remarquer le journal, réputé proche des instances dirigeantes du PJD.

Par ailleurs, poursuit le quotidien, Benkirane devra batailler «pour que ses alliés acceptent une architecture du gouvernement accordant au premier parti, à savoir le PJD, la gestion des départements stratégiques, notamment le ministère de l’Economie et des Finances qui a toujours été à l’origine des problèmes du chef de gouvernement durant le précédent mandat».

+L'Economiste+ fait l’éloge de la performance de la police marocaine. "La police montre ce qu’elle fait et ce qu’elle sait faire. Le public est preneur. Les gens savent que chacun doit à ces hommes et ces femmes d’être tranquille sur l’immense majorité du territoire, face à l’immense majorité de nos concitoyens", relève-t-il.

« L’Opinon publique a eu vite fait de jeter les vielles idées sur les sécuritaires (qui menaceraient la démocratie ou la liberté-sic) au fond du placard des concepts que l’histoire contemporaine a démentis. Le terrorisme, les drogues, la violence, les jeunes en danger, les femmes agressées, les armes blanches qui circulent…Tous ces faits divers, qui n’en sont plus, ont dramatiquement changé les perceptions", ajoute-t-il.

+Bayane Al Yaoum+ commente le paysage politique et partisan. La publication indique que la scène nationale est dominée par « des personnes qui ont consacré des pratiques partisanes truffées d’absurde, de propos violents et de diabolisation des rivaux ».

Selon lui, cette situation malsaine a été générée par une « mentalité » qui voulait « diminuer les partis sérieux » et « rabaisser leur rôle », ouvrant ainsi la voie à une domination des "court-termistes", appuyés par des "portevoix" qui ne font pas grand cas des intérêts de la Nation et des défis qui l’entourent.

Au registre économique, +Al Massae+ précise que l’arrêté des comptes nationaux fait ressortir un net ralentissement de croissance de l’économie nationale, se situant à 0,8% au troisième trimestre 2016 au lieu de 4,1% durant la même période de l’année 2015, avec une forte baisse de l’activité agricole et un accroissement modéré des activités non agricoles.


+L’Opinion+ relève que quelque 40.110 demandes d'inscriptions au statut de l'auto-entrepreneur ont été enregistrées au 1er décembre 2016, soit le double de l’objectif fixé pour cette première année de déploiement de ce régime.

Selon le ministère de l'Industrie, du Commerce, de l'Investissement et de l'Economie numérique, cité par le quotidien, près de 85% de ces auto-entrepreneurs exercent leurs activités de manière permanente et près de la moitié des inscrits travaillent à domicile,, précisant que les inscriptions concernent l’ensemble du territoire avec toutefois plus de 50% de souscripteurs installés dans les régions de Casablanca-Settat et Rabat-Salé-Kénitra.

+Al Akhbar+ rapporte que l’Allemagne et le Maroc co-président, pour la première fois, le Forum mondial sur la migration et le développement.

La priorité du forum concernera sa participation au Pacte mondial sur les migrations. Ce pacte, qui devrait être adopté en 2018 par la communauté internationale, vise une meilleure politique migratoire à l’échelle mondiale, fait-il savoir.

+Assabah+ met en garde contre des huiles cancérigènes qui envahissent les marchés du Nord.

Selon la publication, les autorités locales et les services des ministères de la Santé et de l’Agriculture mènent une campagne de contrôle strict dans un certain nombre de marchés et d’unités de gros à Nador, Laaroui, Al Hoceima, Fnideq, Oujda, Zayou et d’autres villes des régions de Tanger et de l’Oriental. Des informations font état de la vente des aliments génétiquement modifiés, notamment des huiles de table extraites de maïs et de fève de Soja.

+Al Ittihad Al ichtiraki+ indique que le Maroc a condamné fermement le double attentat terroriste perpétré samedi dans un marché de la capitale irakienne Bagdad, faisant plusieurs victimes et blessés.

Le Royaume, qui présente ses vives condoléances aux familles des victimes éplorées et souhaite prompt rétablissement aux blessés, réaffirme "sa solidarité totale à l'Irak frère dans sa lutte contre le terrorisme néfaste" qui vise sa sécurité, sa stabilité et son unité territoriale, indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la coopération, cité par le journal.



Autres titres
Mali La bonne gouvernance en vedette dans les journaux maliens 
Gambie Disparation en mer: la dépouille d’un des cinq pécheurs sénégalais repêché 
Sénégal La confrontation de Khalifa Sall avec ses co-inculpés et le passage du Pm à l’Assemblée nationale à la Une 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Maroc Politique et économie dominent la Une des quotidiens marocains 
Maroc Le Crans Montana Forum de Dakhla conclut sa 28ème session en apothéose à Casablanca. 
Maroc Le Roi du Maroc a lancé à Tanger, l'un des plus grands projets d’investissement chinois en Afrique 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires