Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Côte D'Ivoire Voeux de nouvel an 2017: le message à la nation du président Alassane Ouattara


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Voeux-de-nouvel-an-2017:-le-message-a-la-nation-du-president-Alassane-Ouattara

Le président Alassane Ouattara s'est adressé à la nation Ivoirienne au seuil de l’année 2017. plusieurs sujet dont l'économie, le jeunesse, et les universités ont été évoqués.

Ivoiriennes, Ivoiriens,
Mes chers compatriotes,
Chers amis de la Côte d’Ivoire,

C’est avec un plaisir renouvelé que je m’adresse à vous, au seuil de l’année 2017.
C’est aussi avec une émotion toute particulière que je prononce ce discours de fin d’année, le premier depuis l’entrée effective de notre Nation dans la 3ème République.
Il revêt donc une valeur symbolique pour notre pays.
En effet, lors de mon élection en 2010, je m’étais engagé à doter notre pays d’une nouvelle Constitution, celle de la troisième République.

Mon objectif était de doter notre pays d’une loi fondamentale moderne, débarrassée de tous les éléments confligènes et résolument tournée vers l’avenir.

Dans cette perspective, j’ai rencontré les différentes couches de la société ivoirienne, que ce soient nos rois et chefs traditionnels, nos guides religieux, les femmes, les jeunes, les partis politiques ou encore la société civile, afin de recueillir leurs avis et leurs propositions.

Vous avez plébiscité cette réforme constitutionnelle avec 93,42% des suffrages exprimés en faveur du « OUI ».

Vous vous êtes clairement prononcés en faveur de la modernisation, de la paix et de la cohésion sociale.
Je voudrais, à nouveau, vous adresser mes sincères remerciements et vous exprimer toute ma fierté pour votre soutien ainsi que votre sens élevé de civisme tout au long de la campagne référendaire.
Je voudrais également rendre hommage à mon aîné, le Président Henri Konan BEDIE, pour son soutien constant, particulièrement lors de l’élaboration de la nouvelle constitution.

Ivoiriennes, Ivoiriens,
Mes chers compatriotes,

La troisième République est une république moderne, qui réaffirme l’attachement de notre Nation aux droits humains et aux libertés fondamentales.
Elle assure un équilibre entre les hommes et les femmes; elle incite les Ivoiriennes et les Ivoiriens à travailler ensemble, pour l’édification harmonieuse de notre pays.
En conséquence, elle consolide la démocratie et la cohésion sociale et contribue au renforcement de nos Institutions.
C’est dans ce contexte que la Côte d’Ivoire vient de démontrer, une nouvelle fois, sa maturité démocratique, en organisant, dans la paix, les premières élections législatives de la troisième République.

Ces élections, qui ont enregistré de nombreuses candidatures, se sont déroulées dans une atmosphère sereine et dans une totale transparence, démontrant ainsi la vitalité de notre démocratie.
Je voudrais adresser mes vives félicitations à l’ensemble des députés nouvellement élus, de quelques bords qu’ils soient, affiliés ou non à un parti politique. Tous sont des élus de la Nation et je ne doute pas qu’ils sauront apporter leur contribution au développement de notre pays.
Ces élections législatives parachèvent le cycle de réformes et de consolidation de nos Institutions. Nous pouvons être fiers de l’évolution démocratique de notre pays.
Pour ma part, je suis convaincu que ces évolutions institutionnelles renforcent la stabilité politique de notre pays et offrent un cadre propice à la poursuite de notre marche vers l’émergence.

Ivoiriennes, Ivoiriens,
Chers frères, chères soeurs,

A présent, des échéances importantes nous attendent en 2017 car il nous faut procéder à la mise en place des Institutions de la 3ème République.
Dès le début de l’année, la Nouvelle Assemblée Nationale sera installée.
Par ailleurs, conformément à l’article 79 de la Constitution, je procéderai à la nomination du Vice-Président de la République.

Enfin, nous procéderons à la mise en place du Sénat.
L’objectif de tous ces changements institutionnels est de moderniser notre pays pour atteindre l’émergence à l’horizon 2020.

Mes chers compatriotes,
Notre économie se porte bien.

Avec un taux de croissance estimé à environ 9%, par an, en moyenne, au cours de ces cinq dernières années, la Côte d’Ivoire se classe parmi les économies à fort taux de croissance dans le monde.

Notre pays est cité en exemple pour ses performances économiques.
Ces résultats remarquables, nous les devons à votre travail ainsi qu’à l’ambitieuse politique de réformes entreprises par le Gouvernement, dans tous les secteurs.
Je voudrais donc féliciter le Premier Ministre Daniel Kablan DUNCAN et le Gouvernement pour l’important travail accompli malgré les échéances électorales auxquelles il a fallu consacrer du temps.

Nos efforts sont reconnus par la communauté financière internationale, comme le démontre la récente signature, pour 3 ans, d’un programme avec le Fonds Monétaire International et la Banque Mondiale.
Nous allons continuer la gestion rigoureuse des ressources publiques dans le cadre de notre politique de bonne gouvernance parce que la vraie indépendance d’un pays s’acquiert grâce à une saine gestion de son économie.
Les réformes entreprises dans le cadre de l’amélioration du climat des affaires commencent à porter leurs fruits et se traduisent par la confiance des investisseurs nationaux et internationaux. La Côte d’Ivoire est devenue l’une des économies les plus attractives en Afrique.
Je voudrais, à cet égard, saluer le dynamisme des investisseurs et des opérateurs économiques nationaux. Je leur réaffirme l’engagement du gouvernement à contribuer au développement de leurs entreprises en Côte d’Ivoire comme dans la sous-région.

Mes Chers Compatriotes,
Chers jeunes Ivoiriens,

Nous mettons tout en oeuvre pour que vous puissiez avoir des emplois, en vue d’apporter votre pleine contribution au développement de notre pays. Croyez-moi, la création d’activités génératrices de revenus pour vous, les jeunes, demeure ma priorité.
Les emplois créés en 2016, au nombre de 600 000 environ, constituent des résultats tangibles qui nous encouragent à redoubler d’efforts.

Nous continuerons activement de lutter contre le chômage des jeunes car notre économie a besoin de votre dynamisme et de votre créativité.

Un accent particulier sera mis sur la formation professionnelle et l’auto-emploi. Nous mettrons également en oeuvre des mesures incitatives afin que le secteur privé s’engage plus résolument en faveur de cette grande cause nationale qu’est l’emploi des jeunes.

Par ailleurs, l’année 2017 verra se renforcer la transformation de notre économie. Les discussions que nous venons de conclure avec les principaux acteurs dans les secteurs du cacao et de l’anacarde, vont permettre une plus grande transformation locale de ces matières premières et la création de milliers d’emplois.
Chers frères, chères soeurs,

La gestion rigoureuse de notre économie et la forte croissance nous ont permis de financer le développement de nos infrastructures sociales, qui contribuent à l’amélioration de la qualité de vie des Ivoiriens.

Ainsi dans le secteur de l’éducation, suite à notre décision de mettre en oeuvre la politique de l’école obligatoire, nous avons procédé, en 2016, à la construction de 3931 salles de classes dans le primaire, 25 collèges ainsi que les CAFOP de Bondoukou et San-Pedro. Nous avons également recruté 7000 enseignants.
En 2017, nous prévoyons la
construction de 4695 salles de classes dans le primaire et 67 collèges et lycées afin de permettre à des milliers d’enfants d’avoir accès à l’éducation.
Le Gouvernement a aussi consacré une part importante de son budget à la construction de nouvelles universités.

L’université de Man va accueillir ses premiers étudiants, dès janvier 2017, avec les filières Mines et Energie.
Il en sera de même pour l’Université virtuelle de Côte d’Ivoire dont l’ouverture est également prévue en janvier 2017.

Les Universités de San-Pédro et de Bondoukou, ouvriront leurs portes d’ici 2020.
Dans le secteur de la santé, nous continuerons de renforcer la qualité de notre système sanitaire afin d’offrir à tous nos concitoyens un meilleur accès aux soins.

Dans ce sens, le programme de réhabilitation de nos infrastructures sanitaires s’intensifiera en 2017, grâce au lancement d’un programme d’investissement de près de 400 milliards de F CFA.
En outre, le centre de radiothérapie, l’hôpital mère - enfants de Bingerville, l’hôpital Général d’Angré, le Centre de Médecine Nucléaire et de nombreuses cliniques mobiles seront livrés au cours de l’année 2017.

La phase pilote de la Couverture Maladie Universelle débutera effectivement dans le premier trimestre 2017.
Afin qu’un plus grand nombre d’Ivoiriens ait accès à l’eau potable, nous venons d’adopter un plan de réhabilitation et de construction du réseau sur l’ensemble du territoire national.
Dès 2017, le montant de nos investissements dans ce secteur va s’accroître davantage.
Par ailleurs, nous avons décidé de confier la maintenance et la gestion des pompes villageoises au secteur privé, afin de garantir un accès continu à l’eau potable dans toutes les localités concernées.

Notre programme d’électricité pour tous se poursuit. Plus de 1600 nouvelles localités ont été électrifiées à fin 2016, faisant passer le taux de couverture de 33% en 2011 à 53% en 2016 et le taux d’accès à l’électricité de 74% à 81% pour la même période.
Les travaux du barrage de Soubré se poursuivent normalement et la mise en service est prévue au cours de l’année 2017.

Cela permettra d’accroître, de 275 mégawatts, notre capacité de production d’électricité. Il en sera de même avec les deux centrales thermiques de San-Pédro pour 700 mégawatts.

Mes chers compatriotes,

Le Gouvernement, qui a pour objectif de rapprocher les populations et de faciliter les échanges économiques, a investi 2000 milliards de F CFA, au cours de ces cinq dernières années, pour réhabiliter et développer le réseau routier.

Nous venons de lancer un vaste programme de réhabilitation et de développement des voiries du District d’Abidjan qui compte près de 5 millions d’habitants. Les travaux viennent de démarrer dans les communes d’Abobo, de Yopougon et de Koumassi. Ils s’étendront à l’ensemble du District d’Abidjan.

Afin d’améliorer la mobilité des Abidjanais, 500 nouveaux bus de la SOTRA seront mis en service en 2017. Des bateaux bus seront également mis en service, sur notre plan d’eau lagunaire, par des opérateurs privés.

La construction et l’accès au logement continuent de retenir toute notre attention.
Le programme de construction de 60 000 logements est en cours sur l’ensemble du territoire. La remise des clés aux souscripteurs a démarré et se poursuivra tout au long de l’année 2017. Notre objectif est que chaque habitant de notre pays ait accès à un logement décent.

Chers frères, chères soeurs,

Afin de valoriser le travail de nos parents paysans, le gouvernement a lancé des réformes dans les secteurs de l’hévéa et du palmier à huile.

Malgré l’évolution récente des prix internationaux, nous avons, cette année encore, augmenté à 1100 F CFA le prix d’achat garanti du kilogramme de cacao. Il en est de même du café et du coton.
Quant à l’anacarde, son prix a été maintenu à 500 F CFA le kilogramme après plusieurs augmentations successives depuis trois ans.
Je suis conscient que le coût de la vie reste encore élevé pour un bon nombre de nos concitoyens malgré les augmentations des revenus des planteurs, des fonctionnaires et des employés du
Des efforts importants seront faits en 2017 pour réduire le prix des produits de première nécessité en développant la production des produits vivriers de contre-saison, mais aussi en facilitant le transport et en stimulant la concurrence.

D’autre part, le Gouvernement continuera d’être à l’écoute des revendications sociales légitimes, tant qu’elles s’expriment dans un cadre légal.
En effet, au moment où notre pays fait face à des défis importants, notre devoir commun est de privilégier le dialogue, la concertation; d’éviter les crispations susceptibles de mettre à mal l’image de notre pays, de fragiliser notre économie et de compromettre l’éducation et l’avenir de nos enfants.

Mes chers compatriotes,

Notre politique a pour objectif d’améliorer le mieux-être de nos concitoyens et d’assurer votre sécurité. Nous avons été éprouvés comme d’autres pays par le douloureux événement qui a endeuillé Grand-Bassam et toute la Côte d’Ivoire en mars dernier.

Une fois encore, notre compassion va aux victimes et à leurs familles.
Je puis vous assurer que notre pays a renforcé son système de veille pour faire face à toutes les menaces en déployant d’importants efforts en ressources humaines et en moyens logistiques.
Nous avons une collaboration soutenue avec les pays frères vis-à-vis desquels nous avons un devoir de solidarité.

Je voudrais, à nouveau, adresser à nos Forces de Défense et de Sécurité toutes mes félicitations et toute ma reconnaissance pour leur loyauté et leur engagement au service de notre pays.

Chers frères, chères soeurs,

La Côte d’Ivoire est de retour sur la scène internationale. La place de la Côte d’Ivoire dans notre sous-région demeure forte grâce à notre volonté de recherche permanente de la paix.
Cette grande ambition pour la Paix et le développement, telle que voulue par le Président Félix Houphouët-Boigny, continue de guider notre politique étrangère.
Ma priorité, comme celle du gouvernement, est de faire entendre la voix de la Côte d’Ivoire à travers le monde et l’amener à retrouver sa place légitime dans le concert des Nations.

C’est le sens de la candidature de notre pays à un siège de membre non-permanent au Conseil de Sécurité de l’Organisation des Nations Unies, pour la période 2018-2019.
Notre candidature bénéficie du soutien unanime de toute l’Afrique. Nous avons tous les atouts pour réussir.

Notre pays veut porter la voix de l’Afrique, mieux défendre les intérêts du continent en bonne intelligence avec tous les autres pays membres des Nations Unies.
Ce retour de la Côte d’Ivoire dans le concert des grandes Nations, nous permet d’être l’hôte, en 2017, de grands évènements internationaux au nombre desquels, les Jeux de la Francophonie et le Sommet Afrique-Europe.

Mes chers compatriotes,
Chers frères, chères soeurs,

Notre pays a traversé de terribles épreuves. Nous les avons surmontées; beaucoup plus vite que ne l’espéraient les plus optimistes d’entre nous.
L’expérience nous a montré que notre vigilance doit être de tous les instants, si nous voulons que les Ivoiriens continuent à vivre en sécurité et dans la paix.
En tant que Président de tous les Ivoiriens, je vous exhorte à toujours recourir au dialogue et à la concertation fraternelle, à cultiver la paix, gage de cohésion sociale et de développement.
Pour ma part, je continuerai de multiplier les initiatives visant à rassembler tous les fils et toutes les filles de notre pays, à favoriser toutes les actions en faveur du pardon et de la concorde nationale.

A cet effet, j’ai décidé, en cette fin d’année, d’accorder la grâce à 2942 détenus de droit commun, en application de l’article 66 de la Constitution.

Mes chers compatriotes,

J’ai foi en une Côte d’Ivoire Nouvelle.
Une Côte d’Ivoire qui assume sa diversité comme une richesse et qui valorise le travail.
Cette Côte d’Ivoire Nouvelle poursuit sa marche vers la modernité.
J’invite donc, l’ensemble des Ivoiriens, et notre jeunesse en particulier à saisir les opportunités de cette ère de prospérité.

Je vous exhorte aussi, chers jeunes, à vous inspirer de nos athlètes Ruth Gbagbi, Fatimata Diasso et Cheikh Cissé qui se sont dépassés et ont offert à la Nation, des médailles olympiques, dont la première médaille d’or olympique de notre histoire. Oui, notre pays deviendra émergent si nous oeuvrons tous ensemble à sa construction, car c’est le travail qui fait la force des économies modernes.

Mes chers compatriotes,
Chers frères, chères soeurs,
Chers amis de la Côte d’Ivoire,

Je voudrais, à présent, adresser à chacune et à chacun d’entre vous, à tous les Ivoiriens de la Diaspora, à tous les amis de notre pays, mes voeux les plus chaleureux de santé et de bonheur, en ayant une pensée toute particulière pour ceux qui souffrent, pour ceux qui sont seuls.
Bonne et heureuse année 2017 à toutes et à tous.

Que Dieu Bénisse la Côte d’Ivoire.
Vive la République!
Vive la Côte d’Ivoire!



Autres titres
Côte D'Ivoire La guéguerre politique fait la Une des journaux ivoiriens 
Maroc La célébration de l’anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple à la Une des quotidiens marocains 
Maroc Politique, économie et presse au menu des quotidiens marocains 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Côte D'Ivoire La guéguerre politique fait la Une des journaux ivoiriens 
Côte D'Ivoire L’accord entre gouvernement et les fonctionnaires monopolise la Une des journaux ivoiriens 
Côte D'Ivoire Enseignement Technique et Formation Professionnelle: de grands changements annoncés pour la rentrée prochaine 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires