Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Maroc Politique, enseignement et sécurité au menu des quotidiens marocains


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens marocains parus ce jeudi s’intéressent à une panoplie de sujets notamment les déclarations de l’Istiqlal sur la Mauritanie, les crédits immobiliers, l’enseignement et la collaboration entre les services sécuritaires marocains et européens.


+Al Alam+ rapporte que la Direction de l’Istiqlal « n’hésiterait pas à présenter ses excuses s’il le fallait, les propos du secrétaire général ayant été mal compris,
insistant sur le fait que le secrétaire général de l'Istiqlal n’a jamais pensé offenser le président, le gouvernement ou le peuple de la Mauritanie sœur.

Le journal réitère, par la même occasion, la position de l’Istiqlal vis-à-vis de la Mauritanie, qui rejoint la position officielle du Maroc, dont le souverain a fait part au président mauritanien à l’occasion de l’échange téléphonique que les deux chefs d’Etat ont eu récemment.

L'amitié entre les deux peuples marocain et mauritanien est bien trop importante pour que certaines parties puissent y porter atteinte, affirme le journal. Les relations entre les deux pays sont historiques, excellentes et assez solides pour avoir résisté aux épreuves, relève l’Istiqlal. «Nous sommes convaincus que les espoirs de ceux qui ont tenté de pêcher en eaux troubles seront déçus», ajoute l’éditorialiste d'Al Alam.

Dans le même sillage, +Akhbar Al Yaoum+ souligne que le Chef de gouvernement, Abdeliulah Benkirane a remis un message du Roi Mohammed VI au président mauritanien, Mohamed Ouled Abdelaziz.

Benkirane a indiqué que les déclarations du secrétaire général du parti de l'Istiqlal, Hamid Chabat, étaient « irresponsables », « ne correspondaient pas aux constantes de la diplomatie marocaine » et "exprimaient son opinion personnelle », ajoutant que les relations entre Rabat et Nouakchott connaîtront un « nouveau départ », rapporte la publication.

+Assabah+ souligne que les banques ont enfin ouvert le robinet des crédits aux promoteurs immobiliers. Bank Al Maghrib a affirmé que les établissements bancaires ont accordé aux promoteurs immobiliers des prêts atteignant à fin octobre dernier 58 milliards DH.

Toutefois, le niveau de ces crédits reste en dessous de la moyenne des crédits dont ces promoteurs bénéficiaient auparavant, soit – 2,85 milliards par rapport à la même période de l’année précédente, relève le quotidien.

+Bayane Al yaoum+ indique que le Maroc est le deuxième meilleur pays africain pour faire des affaires.

Selon le magazine américain Forbes dans son classement 2016 des meilleurs et pires pays pour les affaires, cité par le journal, le Royaume, qui est également deuxième derrière les Emirats arabes unies dans la région Mena, se situe en 51e position sur les 137 pays répertoriés à l’échelle mondiale.

+Akhbar Al Yaoum+ revient sur la problématique du surpeuplement des classes scolaires.

Selon la publication quelque 11.000 enseignants contractuels s’apprêtent à entrer en activité à compter de début janvier. Le recrutement de ces nouveaux enseignants, sous contrat à durée déterminée (CDD), est la première expérience de cette envergure tentée par le ministère de l’Education nationale, d’autant que l’opération concerne tous les niveaux de l’enseignement, primaire et secondaire.

Cette initiative vient mettre fin à la crise provoquée par le départ de quelque 15.000 enseignants à la retraite. Pour financier l’opération, une rallonge budgétaire de près d’un milliard de dirhams a été accordée au ministère au titre de l’année 2017, affirme le journal qui cite un responsable de ce département.

+Al Ahdath Al Maghribia+ croit savoir que les services de sécurité ont renforcé, ces derniers jours, leurs collaborations avec les services de sécurité européens, pour anticiper les risques d'attentat terrorisme durant le Nouvel An.

Le quotidien indique que cette initiative entre dans le cadre de l’approche marocaine favorisant, depuis plusieurs années, la collaboration avec ses partenaires dans le domaine sécuritaire.

Et d’annonce même qu’il a été décidé de mettre en place une brigade mixte, formée de sécuritaires marocains et d’autres européens, pour veiller à ce que les fêtes de fin d’année se passent dans les meilleures conditions possibles. Cette brigade inclut les services de sécurité français, espagnols, belges, ainsi que des représentants de services allemands et italiens.



Autres titres
Bénin L’incendie d’un immeuble à Cotonou fait un mort 
Tchad Plusieurs blessés et un mort dans un accident à Am-Timan 
Cameroun La guerre contre les dérives sur les réseaux sociaux et la crise anglophone en Une des journaux camerounais 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle
RECHERCHE
Maroc L’actualité politique domine la Une des quotidiens marocains 
Maroc Rabat: le Quai des créateurs prolongé jusqu’au 31 mars 
Maroc Un 'responsable du bonheur' recruté par une entreprise 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires