Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Bénin Accidents de circulation: deux personnes meurent par jour


Sécurité

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Accidents-de-circulation:-deux-personnes-meurent-par-jour

Le Centre national de sécurité routière (Cnsr) constate que l’imprudence et surtout à l’excès de vitesse des conducteurs qui n’observent pas les prescriptions du Code de la route, sont à l’origine de plusieurs cas d’accidents. Deux personnes meurent par jour par accident, soit 700 par an.

Selon le rapport des accidents rendu public par le Centre national de sécurité routière (Cnsr), grâce au Bulletin annuel des accidents constatés (Baac), le Benin a enregistré 700 morts par an, à raison de 2 morts par jour entre 2015 et 2016. En outre, 14 blessés et 16 accidents sont été dénombrés par jour. Les samedis sont les jours où les accidents se produisent le plus. Les pertes en vies humaines sont plus enregistrées les dimanches.

Les chiffres publiés par le Cnsr révèlent que février et décembre sont les mois les plus dangereux en matière d’accidentologie dans Cotonou. Les chiffres tournent autour de 22 morts. Mais, avec les mesures instaurées, les tendances ont été inversées. On dénombre environ 6 ou 7 morts. Selon le chargé de la communication du Cnsr, les couches d’âge comprises entre 15 et 25 ans payent le lourd fardeau en matière d’accidentologie dans les villes. Ils représentent plus de 50% de morts résultant des cas d’accidents. Les heures de pointe sont les plus dangereuses, mais les heures creuses sont celles où le nombre de morts s’élève le plus à cause de l’excès de vitesse qui est d’ailleurs la principale cause. Il est à noter que la ville de Cotonou, à elle seule, a enregistré 60% des accidents.

A en croire le Chargé de la communication du Cnsr, le taux d’accidents relevé en 2016 a considérablement baissé par rapport à celui enregistré en 2015. "C’est une grande victoire pour la sécurité routière ", s’est-il réjoui avant d’ajouter que ceci n’a été possible que grâce à la détermination des agents du Cnsr, celle des agents de la police nationale, de la gendarmerie nationale, des sapeurs-pompiers et des organisations de la société civile.

La presse y a aussi contribué à travers les nombreux messages publiés sur le respect du Code de la route et les conseils relatifs à la prudence qu’il faut observer sur les routes.



Autres titres
République Centrafricaine La situation reste très fragile et instable, selon la MINUSCA 
Burkina-Faso Le PARSIB offre quatre véhicules aux Brigades anti-banditisme et terroriste (ABT) 
Congo RDC Evasion à la prison de Makala: un chef rebelle parmi les fugitifs 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Bénin Baccalauréat 2017: 15 255 candidats composeront à l’unique session de juin 
Bénin Drame: un douanier électrocuté par son téléphone en charge 
Bénin Coopération: plus de visa entre Nairobi et Cotonou 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires