Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Côte D'Ivoire Suspension de 3 quotidiens: l’appelle à la pondération de l’UNJCI


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Suspension-de-3-quotidiens:-l-appelle-a-la-ponderation-de-l-UNJCI

Le Conseil national de la presse dans sa mission de régulation, a ordonné la suspension de trois journaux proches de l’opposition pour " diffusion de fausses informations " et autres délits. A cet effet, l’Union des journalistes a appelé le conseil à «plus de pondération dans sa mission".

Trois quotidiens réputés proches de la classe politique d’opposition ont écopé de suspension. Prononcée par le Conseil national de la presse, la suspension, prononcée le 7 décembre dernier s’établit pour la " Voie Originale " à 26 parutions et sept parutions pour "Aujourd’hui" et " LG Infos ". Ces journaux sont accusés d’attribution de "diffusion de fausses informations", de "titres et qualités à des personnalités qui n’en sont pas investies" et "diffusion de fausses informations".

Une sanction du Conseil national de la presse que l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI) "déplore ces sanctions" et les juge "sévères". Pour ce fait, "le Conseil exécutif de l’UNJCI invite l’autorité de régulation à plus de discernement et de pondération dans sa mission", dans un communiqué.
Ces sanctions, "pourraient à la longue, remettre en cause la liberté de la presse" en Côte d’Ivoire, menacer "les emplois des journalistes et la survie des entreprises de presse visées", poursuit le communiqué de l’union.

L’UNJCI "regrette" aussi que les sanctions soient "extrêmement sévères et assez lourdes pour les fautes incriminées" et "de nature à dégrader l’image du pays dans le classement mondial de la liberté de la presse".
Elle promet, par ailleurs, de "jouer sa partition pour que pareille situation ne se reproduise plus".

L’Organisation non gouvernementale Amnesty International a jugé le 9 décembre "arbitraire", la suspension des trois quotidiens, évoquant une "énième attaque contre les médias".

Pour protester contre les fréquentes suspensions du conseil, "deux journées presse morte" mardi et mercredi, ont été décrétés par les patrons de six quotidiens ivoiriens proches de l’opposition y compris ceux des trois suspendus.

L'AUTEUR
Alice L.


Autres titres
Afrique du Nord Selon une enquête de l’UE, 20% des jeunes serait candidats à l'immigration 
Burkina-Faso La 2ème Semaine des Energies et Energies Renouvelables d’Afrique a lieu à Ouagadougou 
Sénégal Difficiles conditions dans les prisons: les chiffres sont alarmants 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Côte D'Ivoire La campagne de commercialisation de mangue s’ouvre dès le 10 avril 
Côte D'Ivoire Viande avariée sur le marché: 21 entrepôts frigorifiques identifiés 
Côte D'Ivoire Mesure d’interdiction de sachets plastiques, Anne Désirée Ouloto: "La phase de répression ne s’arrêtera pas’’ 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires