Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Bénin François Abiola déçu des erreurs du régime Yayi


Politique

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Francois-Abiola-decu-des-erreurs-du-regime-Yayi

Invité, dimanche 18 décembre 2016 sur l’émission "Zone franche" de la télévision Canal 3 Bénin, François Abiola a exprimé sa déception des errements sous Yayi Boni et s’est prononcé sur la gestion du pays par le gouvernement du Nouveau départ.

La désignation de Lionel Zinsou pour défendre les couleurs des Fcbe à la présidentielle de 2016 est l’un des plus mauvais choix de l’ancien président Yayi Boni. C’est ce qu’il faut retenir des déclarations de l’ancien ministre d’Etat François Abiola sur la question. Sur le plateau de Zone franche, il a clairement signifié son désaccord pour le candidat imposé par le leader des Fcbe, Yayi Boni. Le choix de Lionel Zinsou se voit, à l’entendre, comme une mésestime des autres militants qui ont tout donné pour l’alliance.

Nonobstant ce choix non partagé, l’ancien ministre est resté dans la barque de la gouvernance Yayi jusqu’à accostage. Une attitude qu’il explique comme un devoir de responsabilité et de soumission à la voix de l’alliance. Selon lui, il ne serait pas bienséant de jeter du sable dans la farine que l’on a contribué à produire. C’est pourquoi il a continué à servir. Aujourd’hui libre de toute contrainte, le professeur François Abiola ne cache pas sa désolation. Déjà au Conseil national des Fcbe, il l’a exprimée.

En outre, l’orientation politique du Mesb, dont il est le président, en dit long sur son divorce d’avec les Fcbe. Sur la question, il a d’ailleurs réaffirmé le choix du Mesb de rester au centre, de soutenir les bonnes initiatives et de rejeter les mauvaises. Il n’épouse plus les idéaux des Fcbe. Outre ces sujets, l’invité a opiné sur la question des libertés, la gouvernance sous Patrice Talon, le budget voté, les agissements du préfet Toboula, la liquidation de plusieurs sociétés d’Etat par le régime en place…

A l’en croire, le budget gestion 2017 présente de grandes innovations et mérite d’être voté. Il a encouragé les nombreuses réformes entreprises par le gouvernement en place. Il s’oppose toutefois au mandat unique proposé par le président Patrice Talon.



Autres titres
Kenya L’élection présidentielle repoussée au 26 octobre 
Mali Message du président de la République , Chef de l’Etat à l’occasion du 22 septembre 2017 
Mali Présidentielle 2018: Kalfa Sanogo, le maire de Sikasso candidat 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Bénin Une loi sur le foncier bâti en préparation 
Bénin Rentrée scolaire 2017-2018: Déclaration du Front d’Action des Syndicats de l’Education 
Bénin Assemblée nationale: durcissement de la lutte anti-tabac 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires