Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso L'attaque terroriste de Nassoumbou monopolise la Une des quotidiens burkinabè


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens burkinabè sont largement revenus ce lundi sur l’attaque terroriste, vendredi dernier, d’un camp militaire à Nassoumbou, dans la région du Sahel du Burkina Faso faisant 12 soldats tués, des blessés et du matériel militaire incendié.


«Attaque du Groupement des forces antiterroristes: Récit d’un témoin depuis sa fenêtre», arbore à sa Une le quotidien national Sidwaya qui consacre également son éditorial à cette actualité.

Sidwaya rappelle que le détachement du Groupement de forces antiterroristes (GFAT), composé de militaires, gendarmes et policiers, basé à Nassoumbou, commune rurale située à 45 km de Djibo dans la région du Sahel et à une vingtaine de km du Mali, a été attaqué par des individus armés, le vendredi 16 décembre 2016 au petit matin.

«Le bilan fait état de 12 personnes tuées et du matériel militaire incendié», situe le journal avant de relever dans son éditorial «Stoppons l la série noire».

Et de souligner que «de l’histoire de l’armée burkinabè, c’est la première fois qu’un ennemi non identifié fait subir une telle perte aux forces de défense et de sécurité sur le sol burkinabè».

Pour sa part, Aujourd’hui au Faso, quotidien privé, affiche: «Attaque terroriste de Nassoumbou: 12 soldats burkinabè tombés, la compassion du chef de l’Etat».

Aujourd’hui au Faso, à travers son éditorial, se demande s’il y a un «un déficit de stratégie sécuritaire ?».

Le même journal évoque également la visite de compassion et de soutien du président malien Ibrahim Boubacar Kéita (IBK), au lendemain de l’attaque, en titrant: «Escale compatissante d’IBK».

A ce sujet, Le Quotidien renseigne que «Le Mali (est) solidaire du Burkina», avant de publier la réaction de certains Burkinabè qui «expriment leur ras-le-bol».

Selon le témoignage d’un habitant de Nassoumbou, recueilli et publier dans Le Quotidien, «un militaire a même rejoint Djibo (localité située à environ 30 km du lieu d’attaque, Ndlr) à pied».

Quant à L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, il mentionne à sa Une: «Quand une unité antiterroriste est victime d’une … attaque terroriste».

Le confrère publie aussi les différentes déclarations relatives à l’attaque terroriste sous ce titre: «D’une déclaration à l’autre».

L’Observateur Paalga aborde le message du président du Faso Roch Marc Christian Kaboré en choisissant comme titre, l’extrait où le chef de l’Etat déclare: «Jamais le Faso n’a courbé l’échine devant ses ennemis».



Autres titres
Cameroun Les autorités interdisent une conférence de presse d’Amnesty International 
Mali Un réseau de fraudes foncières découvert dans la commune IV de Bamako 
Éthiopie La déclaration de culpabilité d’un journaliste est un nouveau coup porté à la justice 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burkina-Faso 70e session de l’Assemblée mondiale de la santé: déclaration du ministre de la Santé du Burkina 
Burkina-Faso Faits de société et justice dominent la une des quotidiens burkinabè 
Burkina-Faso Chronique du gouvernement/Première session du CONAP Genre : la prise en compte du genre dans la mise en œuvre du PNDES 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires