Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Bénin Cour d’assises: un prévenu condamné à 10 ans de travaux forcés pour complicités de coups mortels


Justice

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Cour-d-assises:-un-prevenu-condamne-a-10-ans-de-travaux-forces-pour-complicites-de-coups-mortels

La Cour d’Assises de Cotonou a condamné à 10 ans de travaux forcés, ce mardi 13 décembre 2016, le sieur Nounagnon Toninhèkpon, alias Zokito, âgé de 54 ans, coiffeur, de nationalité béninoise, qui a comparu seul sur trois accusés de coups mortels, de violences et de voies de faits, sur la personne de Claude Gnassounou à la prison civile de Porto-Novo, dans le cadre de la 18ème affaire inscrite au rôle de la première session ordinaire de la Cour d’Assises de Cotonou de 2016.

L’absence des accusés Bernard H.Atinnehekpon, Sourou Agossou a été constatée par la Cour au début de l’audience. La Cour a disjoint leurs cas et les a renvoyés à une session ultérieure. Pour statuer sur le cas de l’accusé Nounagnon Toninhèkpon, présent à la barre, la compréhension des faits était nécessaire. Et selon le résumé des faits, courant avril 2005, le nommé Claude Gnassounou avait été écroué à la prison civile de Porto-Novo pour vol de bijoux au préjudice de sa sœur Emilie Gnassounou.

Dès son admission en milieu carcéral, il a montré des signes de démence ou de troubles de comportement. Ainsi, les nuits, il ne fait que crier et s’agiter, empêchant ses codétenus du bâtiment C2 de dormir paisiblement. Dans la nuit du 04 au 05 avril 2005, Sourou Agossou, a cru bon de changer d’emplacement à Claude Gnassounou après lui avoir acheté dans la journée des comprimés dénommés " super appétit " supposés lui faciliter le sommeil la nuit. Mais à son arrivée vers 20 heures, le chef bâtiment Bernard H. Atinnehekpon alla réveiller bruyamment Claude Gnassounou, ce qui provoqua la crise de nerfs chez celui-ci; il fut calmé par Sourou Agossou. Vers une (01) heure du matin, Claude Gnassounou se réveilla une fois de plus et se mit à crier. Exaspéré par son comportement, le chef bâtiment Bernard H. Atinnehekpon se leva et alla vers Claude Gnassounou, lui assena un coup de bâton sur la tête. La victime s’écroula au sol.

Pour éviter toute autre perturbation, Bernard H. Atinnehekpon ordonna à Sourou Agossou et Zokito Alias Nounagnon Toninhèkpon de ligoter la victime. Quelques minutes après, Claude Gnassounou commença à gémir. Pris de peur, le chef bâtiment le fit délier, avant de procéder au nettoyage de son visage couvert de sang et du sol. Il fit ensuite appel aux autorités pénitentiaires. Evacué à l’hôpital, Claude Gnassounou rendit l’âme le même jour, des suites de ses blessures. Accusé des faits de violences et voies de fait, Zokito Alias Nounagnon Toninhèkpon les a niés à toutes les étapes de la procédure.

Le bulletin de son casier judiciaire ne porte mention d’aucune condamnation antérieure. L’enquête de moralité lui est défavorable. Il était sain d’esprit au moment de la commission des faits. Il y a plus de dix (10) ans que l’accusé était en détention provisoire. A la barre, Nounagnon Toninhèkpon ne reconnaît pas les faits qui lui sont reprochés. Il dit que c’est à son réveil dans l’obscurité et après avoir allumé la lampe électrique qu’il a vu la victime par terre saignant de la tête et qu’il a vu à côté de lui quatre personnes debout en éveil dont Bernard H. Atinnehekpon, Sourou Agossou.

De même, l’accusé a rejeté la déclaration de Sourou Agossou, selon laquelle il les aurait aidé à ligoter la victime sur injonction du chef du bâtiment, Bernard H. Atinnehekpon. Il dit qu’il n’a fait qu’aider à faire sortir la victime du bâtiment. La Cour a accusé Nounagnon Toninhèkpon, alias Zokito, de complicité de coups mortels, sur la personne de Claude Gnassounou et l’a condamné à dix (10) ans de travaux forcés.



Autres titres
Inter Europe: le HCR salue l'arrêt de la Cour de justice de l'UE sur les quotas d'accueil de réfugiés 
Burkina-Faso Audit: la présidente du CSC incarcéré pour malversations financières 
Gabon Le dossier de BMA volet gabonais terminé 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Bénin Une loi sur le foncier bâti en préparation 
Bénin Rentrée scolaire 2017-2018: Déclaration du Front d’Action des Syndicats de l’Education 
Bénin Assemblée nationale: durcissement de la lutte anti-tabac 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires