Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Gabon Audiovisuel public: les agents en mode Grève générale illimitée


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Audiovisuel-public:-les-agents-en-mode-Greve-generale-illimitee

Depuis le vendredi dernier, les agents du monde de l’audiovisuel gabonais mettent à exécution, leur menace de grève de façon "générale et illimitée".

Tous les médias audiovisuels du secteur public gabonais à l’exception de Gabon 24, observent une grève générale et illimitée depuis la semaine dernière.
Pour obtenir satisfaction à leurs revendications professionnelles, le Syndicat national des professionnels de l’audiovisuel public (SYNAPAP) a appelé à une cessation de travail.
Au titre des revendications, les agents de grévistes réclament le paiement des primes dues et des arriérés de salaires, décrient le nouveau code de la communication pour son caractère "liberticide".

"Les grévistes dénoncent qu’ils estiment être une véritable entrave à la liberté de la presse ", écrit Gabonactu.

Dans chaque secteur de ce monde, des problèmes particuliers. "Le personnel de la Radio et la Télévision nationale par exemple, dénonce un manque criard d’équipements de reportage. Il travaillerait dans un dénuement étrange. A l’Agence gabonaise de presse (AGP, service officiel), le personnel cumule plusieurs mois sans salaire. Le quotidien Gabon Matin, filiale de l’AGP, ne parait plus depuis plusieurs mois faute de budget pour son impression et le paiement de ses fournisseurs. Le personnel de la radio Africa N°1 vit les mêmes difficultés. Pas de salaires, outil de travail obsolète, démobilisation du personnel… ", poursuit le site gabonais d’informations.

Les tentatives d’apaiser le mouvement d’humeur à travers une rencontre du syndicat initiateur de la grève et le ministre d’Etat chargé de la Communication, Alain Claude Bilie By Nze, n’ont pas abouti.

Rappelons que cette grève touche particulièrement la Radio nationale, la Télévision nationale, Africa N°1 (radio gabonaise à vocation panafricaine) ainsi que l’Agence gabonaise de presse (AGP) et sa filiale Gabon Matin (quotidien d’informations générales).
La chaîne publique Gabon 24, récemment créée s'est elle, désolidarisée du mouvement approuvé lors de l’assemblée générale décisionnelle du vendredi passé.

L'AUTEUR
Alice L.


Autres titres
Sénégal Les quotidiens sénégalais au cœur de l’enquête sur la tuerie de Boffa et les négociations entre Etat et syndicats d’enseignants 
Maroc Le nouveau régime de change fait les choux gras des hebdomadaires et quotidiens marocains 
Burkina-Faso Culture et sport au menu de la presse burkinabè 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Gabon Mariage: un « OUI » collectif pour 18 couples à Minvoul 
Gabon Une nouvelle mercuriale: le prix du poisson en baisse 
Gabon Communiqué final du Conseil des Ministres du mercredi 10 janvier 2018 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires