Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Bénin Bonne gouvernance : Amer bilan de la corruption


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Bonne-gouvernance-:--Amer-bilan-de-la-corruption

« Lutte contre la corruption et contre l’impunité, gage du développement durable du Bénin ». C’est le thème sur lequel le Front des organisations nationales contre la corruption (Fonac) en partenariat avec l’Usaid a célébré, ce jeudi 8 décembre 2016 à Cotonou, la 11è édition de la Journée nationale de lutte contre la corruption.

Les organisateurs de la rencontre après avoir déploré la persistance du phénomène, sont arrivés à la conclusion que c’est l’impunité qui fait le lit à la corruption au Bénin. « Nous nous rendons compte hélas que la corruption ne recule pas comme on l’aurait souhaité, les investigations ont permis de se rendre compte que c’est l’impunité qui fait le lit de la corruption », constate Jean-Baptiste Elias, président du Fonac.

Selon lui, l’impunité est la clé de voûte de la corruption qu’il faudra combattre pour anéantir le mal. Avant de citer les dossiers qui sont encore pendants devant les juridictions, Jean-Baptiste Elias a fait remarquer que les Béninois en général sont pessimistes sur les possibilités de venir à bout du phénomène. Le président du Fonac a dressé un bilan amer qui montre que le phénomène résiste au fil du temps. Il a cité une dizaine de dossiers de corruption au Bénin dont son institution a pu fournir les preuves depuis des années pour que les auteurs soient punis. Mais à la grande surprise, dit-il, la mauvaise volonté politique fait toujours traîner les pas y compris au niveau de la justice.

Selon Jonathan Richter, directeur de l’Usaid, les résultats d’un récent sondage conduit par l’Institut de recherche empirique en économie politique (Ireep) font état de ce que 35 % des Béninois pensent qu’il n’est plus possible d’éradiquer la corruption parce que pour eux, c’est une cause perdue d’avance et seulement 5% des victimes de ce fléau osent rapporter les faits de corruption ; la plupart du temps par peur de représailles. Pour le directeur de l’Usaid au Bénin, elle est devenue un mal ancré dans les habitudes des populations. « La corruption est devenue culturelle, donc considérée comme normale », remarque-t-il.



Autres titres
Maroc Politique et climat se côtoient à la Une des quotidiens et hebdomadaires marocains 
Burkina-Faso Le FESPACO en vedette dans la presse burkinabè 
Côte D'Ivoire Mohamed VI et Laurent Pokou en vedette dans la presse ivoirienne 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Bénin le pays bénéficie de 150,4 millions de dollars du FMI 
Bénin 2ème session extraordinaire du Parlement:Voici l’exclusivité des 11 points à l’ordre du jour 
Bénin Bénin: la Banque mondiale octroie 50 millions $ au secteur touristique 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires