Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Maroc Tournée royale en Afrique, réforme fiscale et tourisme au menu des quotidiens marocains


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens marocains parus mardi consacrent leurs Unes à divers sujets avec un accent particulier sur la tournée royale en Afrique, la réforme fiscale et la reconquête du marché touristique allemand.


+Bayane Al Yaoum+ indique que la visite qu’effectue le Roi Mohammed VI au Nigéria "doit être perçue (...) à partir de tout le package qu’elle concrétise", estimant que la consolidation des relations avec le Nigéria est une "démarche stratégique intelligente et multidimensionnelle", du fait que ce pays de l’Afrique de l’Ouest est avant tout une grande puissance économique à l’échelon continental.

Les accords passés entre Rabat et Abuja ont tenu compte de l’importance stratégique des relations entre les deux pays et traduisent l’approche marocaine visant à renforcer la confiance de l’Afrique en elle-même et la coopération Sud-Sud, relève-t-il, notant que cette approche est effectivement celle qui "dérange actuellement les ennemis du Royaume, met la diplomatie algérienne en rage et pousse la présidente de la Commission africaine, Nkosazana Dlamini-Zuma, à cracher son venin à l’égard du Maroc et, par ses basses manœuvres, contrarie les droits légitimes du Maroc".

+L’Economiste+ revient sur la réforme fiscale. La publication estime que les déterminants de la réforme "ne se trouvent pas exclusivement au détour de l’exégèse des textes, mais aussi dans des paramètres que le fisc ne contrôle pas", notant que "la panne de croissance en est une", étant donné qu’elle raréfie les ressources et pousse parfois à des arbitrages suicidaires.

Il juge que le véritable enjeu de la réforme fiscale c’est de mettre en œuvre "des politiques en mesure de briser le cercle vicieux".

+Al Ahdath Al Maghribia+ fustige le retard qu’a pris la formation du nouveau gouvernement.

Bien qu’Abdelilah Benkirane, deux mois après avoir été nommé chef de gouvernement, ne parvienne pas à former son gouvernement, au Maroc la vie "suit son cours, sans-à-coup", écrit le journal.

Car le Maroc est un Etat d’institutions, infère-t-il, expliquant que les institutions publiques vont leur train, les salaires des fonctionnaires sont régulièrement versés et toutes les administrations fonctionnement tellement normalement que personne ne pourrait s’apercevoir que le Maroc est vraiment sans gouvernement.

+Al Bayane+ appelle à reconquérir le marché touristique allemand. "Ce marché émetteur florissant par le passé, marque le pas et s’obstine à bouder en dépit de certaines éclaircies éphémères", affirme le quotidien, soulignant la nécessité d’agir afin de relancer ce marché sur le produit national, en particulier sur Agadir dont la balnéaire constitue le pôle d’attraction de prédilection.

"Cette action promotionnelle comprendrait plus spécialement un workshop agents de voyages et un autre similaire avec les Tours opérateurs, en vue d’exposer les à-propos et les engagements du Maroc pour le marché allemand et mettre en exergue les nouveautés de la destination sur tous les plans", précise-t-il.

Sur le même registre, +Libération+ relève qu’un total de 8,1 millions de touristes a visité le Maroc durant les neuf premiers mois de 2016, en légère hausse de 0,3% par rapport à la même période en 2015.

Selon l'Observatoire du tourisme, cité par le quotidien, le nombre de touristes étrangers (TES) a diminué de 3,6%, alors que les arrivées des Marocains résidant à l'étranger (MRE) ont enregistré une hausse de 3,8%.

Au registre de la santé, +L’Opinion+ rapporte que l'Organisation Panafricaine de lutte contre le Sida (OPALS-Maroc) et ses sections organisent, du 1er au 11 décembre, des campagnes de sensibilisation sur la santé, les infections sexuellement transmissibles (IST/Sida), de dépistage VIH et de promotion de la santé sexuelle et reproductive au profit de la population.

Ces campagnes s’assignent pour objectifs de sensibiliser la population et des groupes vulnérables sur la santé, les IST/Sida et la promotion de la santé sexuelle et de la reproduction et de dispenser des services de prévention, indique OPALS-Maroc dans un communiqué, cité par la publication, précisant que les groupes à haut risque de contamination par le VIH seront ciblés par ces activités.



Autres titres
Maroc Le retour du Maroc à l'UA et l'hécatombe routière à la Une des quotidiens marocains 
Congo, République du Coopération et économie en vedette dans la presse congolaise 
Burkina-Faso La justice militaire monopolise la Une des quotidiens burkinabè 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Maroc Le retour du Maroc à l'UA et l'hécatombe routière à la Une des quotidiens marocains 
Maroc Baisse de 17,7% de la facture énergétique en fin 2016 
Maroc Le Royaume chérifien offre lui aussi, l’asile à Yahya Jammeh 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires