Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Afrique de l'Ouest Dès le 31 mars 2017, il n’y aura plus de frais de roaming entre le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Mali, le Burkina Faso et la Guinée


CHRONIQUE - Technologie

Agenceecofin | | Commenter |Imprimer
Des-le-31-mars-2017,-il-n-y-aura-plus-de-frais-de-roaming-entre-le-Senegal,-la-Cote-d-Ivoire,-le-Mali,-le-Burkina-Faso-et-la-Guinee

Les autorités de régulation du Sénégal, de la Côte d’Ivoire, du Mali, du Burkina Faso et de la Guinée se sont rencontrées le 28 novembre 2016 à Abidjan. Au cours de la rencontre, elles ont signé un protocole d’accord sur les principes de base pour la mise en œuvre du " free roaming " entre ces pays d’Afrique de l’Ouest d’ici le 31 mars 2017 au plus tard.

En supprimant la surtaxe sur les appels internationaux entre eux cinq, le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Mali, le Burkina Faso et la Guinée veulent aller plus rapidement que la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) dans l’inclusion sous-régional grâce aux télécoms. Il semble qu’ils craignent que des lourdeurs n’apparaissent et retarde la mise en œuvre effective, dès 2017, du " free roaming " comme l’Association des régulateurs télécoms d'Afrique de l'Ouest (Artao), réunie à Dakar au Sénégal, le 12 juillet dernier, l’avait décidé entre les 16 pays de la communauté Cedeao.

En attendant de supprimer les frais d’itinérance internationale entre eux, le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Mali, le Burkina Faso et la Guinée devront au préalable respecter un certains nombre de condition pour le succès de l’opération, rapporte le journal sénégalais Le Soleil. Il s’agit entre autres de la mise en place, dans chaque pays, d’un comité national technique piloté par l’autorité de régulation et comprenant l’ensemble des opérateurs ainsi que l’autorité gouvernementale en charge des télécommunications.

Les régulateurs télécoms devront aussi garantir la mise en œuvre de la gratuité de la réception d’appel pour les usagers en roaming; la facturation des appels des abonnés en déplacement au tarif local dans le réseau du pays visité; la mise en place d’un comité de gestion de fraude entre les pays; l’obligation de fiabiliser l’identification des abonnés aux services de téléphonie mobile afin de renforcer la lutte contre la fraude.

Muriel Edjo



Autres titres
Inter Le progrès des pays les moins avancés passe par l'accès à des services énergétiques modernes, selon la CNUCED 
Burkina-Faso Nuits des TIC 2017: Les meilleurs acteurs récompensés 
Maroc Un grand bond technologique spatial: Rabat mettra sur orbite, le 08 novembre 2017, son premier satellite civil 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Afrique de l'Ouest Camp Ouest Africain des jeunes de la CEDEAO: Grand-Bassam abrite la 3ème édition 
Afrique de l'Ouest Migration irrégulière: 155 migrants bloqués en Libye regagnent la Côte d’Ivoire 
Afrique de l'Ouest Les enfants s’installent dans les medias au Sénégal 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires