Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Maroc Le Maroc boycotte le sommet de Malabo dû à la présence de la RASD


Diplomatie

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Le-Maroc-boycotte-le-sommet-de-Malabo-du-a-la-presence-de-la-RASD

Ouvert ce mercredi, le 4è sommet arabo-africain ne verra pas la présence d’un pays : le Maroc et huit autres pays arabes. Raison évoquée par le Ministère des Affaires étrangère marocaine : la présence en Guinée Equatoriale de la République Sahraouie Démocratique (RASD), qui n’est pas membre de l’ONU.

L’absence du Maroc a entrainée celle de l’Arabie Saoudite, des Émirats arabes unis, Bahreïn, du Qatar, du sultanat d’Oman, de la Jordanie, du Yémen et de la Somalie, ses alliés. Mais le Koweït qui a financé ce sommet et l’Egypte sont bel et bien présents à Malabo.

« Conscient de l’importance du partenariat arabo-africain et renouvelant sa grande considération », les diplomates marocains « ne peuvent tolérer le non-respect de la souveraineté des États et de leur unité territoriale consacrées lors des précédents sommets arabo-africains », lit-on dans le communiqué du Ministère.

Ce refus de la participation de la RASD au sommet arabo-africain remonte à des années. La RASD n’a jamais participé à ce sommet. Le 21 novembre, lors d’une rencontre préparatoire dudit sommet, le Maroc affiché son total refus quant à la participation de la RASD.

Les multiples tentatives de réconciliation entre le clan africain, qui considère que la RASD est membre de l’UA, et le clan arabe, qui soutient qu’elle n’est pas admise au sein de la Ligue arabe n’ont pas abouti. Raison qui a amené le Maroc à prendre cette décision.

Cette absence notoire du Maroc et de ses alliés aura un impact négatif sur ce sommet où les échanges tournent essentiellement autour de l’accélération des flux arabes vers le continent. Les chefs d’État devraient discuter de la création d’un fonds arabo-africain en cas de catastrophe, ainsi que différents accords liés à la problématique migratoire et à la lutte contre le terrorisme.


L'AUTEUR
Magnim K.


Autres titres
Maroc Présence notable de la Princesse Lalla Hasna à la cérémonie d'ouverture du segment de haut niveau de la COP23 
Sénégal Erosion côtière: Jean-Yves Le Drian en visite à Saint Louis 
Burkina-Faso Suposé refoulement d'un ambassadeur en Ethiopie: le minstre Alpha Barry dément 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Maroc Politique, enfance et jeunesse au menu des quotidiens marocains 
Maroc Un dialogue national sur le foncier en vue 
Maroc Politique, gouvernance, finance et sport au menu des quotidiens marocains 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires